AccueilPrésidentielle 2021Présidentielle : un observateur dénonce le rôle de certains médias internationaux

Présidentielle : un observateur dénonce le rôle de certains médias internationaux

-

Compaoré Saidou, président de la Coordination de la mission internationale des observateurs de la société civile africaine (Comisca), a été critique envers certains médias internationaux dans leur traitement de l’information concernant les élections en Afrique, notamment la dernière présidentielle au Congo qu’il juge transparente. 

Au lendemain des votes des 17 et 21 mars derniers, chaque délégation d’observateurs internationaux déployés en République du Congo pour la circonstance (Ceeac, Cirgl…) transmet son rapport relatif au déroulement de ces échéances à la Cour constitutionnelle. 

Le tour est revenu à la Coordination de la Mission internationale des observateurs de la société civile africaine (Comisca) et l’ONG Nouvelle Perspective, conduite respectivement par Compaoré Saidou et Mariam Conté qui ont rencontré ce lundi 29 mars, Auguste Iloki, président de la Cour constitutionnelle. 

Ces observateurs ont d’emblée salué la tenue du scrutin qu’ils estiment « libre », « transparent » et « équitable ». Ces témoins oculaires disent voir mal qu’un tiers puisse « discréditer » ce vote. 

« Tous les candidats se sont congratulés. Il y a eu une campagne électorale civilisée, de convivialité. Je ne pense vraiment pas que quelqu’un puisse venir dire quelque chose qui puisse entacher la sincérité de cette élection. », a déclaré Compaoré Saidou. 

Rassuré par son constat positif fait sur le terrain pendant le déroulement des votes,  Compaoré Saidou s’appuie sur cette expérience pour demander aux médias locaux de ne pas céder au chantage de certains organes de presse étrangère. 

« Vous avez été témoins de tout ce qui s’est passé. Je pense qu’il y a aussi des médias soit disant internationaux qui de temps en temps cherchent à discréditer tout ce qui se passe en Afrique. Quelle que soit la chaîne, quelle que soit sa puissance, vous êtes des congolais, vous êtes des africains, vous avez vu ce qui s’est passé sur le terrain. C’est une élection qui a été libre, transparente et équitable », a-t-il martelé. 

Compaore Saidou s’est engagé à défendre le Congo contre ses détracteurs sur le déroulement de cette élection majeure.

« Nous n’allons jamais accepter que quelqu’un jette le discrédit sur ce qui s’est passé ici au Congo. Nous allons défendre le Congo, nous allons défendre l’Afrique.  », a-t-il garanti. 

Il a par ailleurs, exhorté la population à « ne pas tomber dans les manipulations politiques qui peuvent mettre en cause la cohésion sociale ». A la classe politique, il a demandé de « ne chercher que le bien-être du peuple congolais, parce que le peuple a choisi un candidat en la personne de Son Excellence Denis Sassou Nguesso. ».

L’observateur est connu pour ses prises de positions fermes, lors de ses missions d’observation, en octobre 2020, il s’était vivement insurgé contre « des pays frères jaloux de l’évolution progressive de la Guinée. ».

Articles Populaires