dimanche, septembre 26, 2021
AccueilPrésidentielle 2021Les rumeurs d’empoisonnement de Parfait Kolelas démenties par un rapport d’autopsie

Les rumeurs d’empoisonnement de Parfait Kolelas démenties par un rapport d’autopsie

-

Le principal adversaire de Denis Sassou Nguesso, Guy Brice Parfait Kolelas n’est pas mort empoisonné contrairement aux rumeurs relayées sur les réseaux sociaux. C’est ce que laisse penser le résultat de l’autopsie réalisée ce mardi 23 mars à l’Institut médico-légal de Paris.

L’opposant congolais Guy-Brice Parfait Kolelas, principal rival de Denis Sassou Nguesso à la présidentielle du 21 mars dernier est décédé des suites du Covid-19 lors de son évacuation sanitaire à Paris, en France alors que le processus électoral reste en cours.

Une enquête pour « recherche des causes de la mort » de Guy Brice Parfait Kolelas a été ouverte ce début de semaine par le parquet de Bobigny, au Nord-Est de Paris, en France. Elle a été diligentée et confiée à la brigade criminelle. 

Le corps du défunt a été autopsié ce mardi 23 mars à l’Institut médico-légal de Paris sur réquisition dudit parquet. 

Selon les résultats de l’analyse, « les poumons de Monsieur Kolelas Parfait Guy Brice étaient très altérés. L’autopsie réalisée le 23 mars 2021 conclut à une insuffisance cardio-respiratoire due à une pneumopathie diffuse sévère bilatérale compatible avec la constatation médicale congolaise de Covid 19, la contamination au virus SARS-COV-2 étant confirmée par la virologie moléculaire. », indique le communiqué de presse du parquet de Bobigny. 

Une information qui confirme la thèse du décès suite au Covid-19. Les examens toxicologiques n’ont pas mis en évidence une substance nocive quelconque, ayant pu entraîner la disparition du président de l’Udh-Yuki, ce qui à ce stade, apporte un démenti à la rumeur qui faisait état d’un empoisonnement du disparu par des proches du pouvoir.

Autre point épinglé dans le rapport du parquet de Bobigny, « l’avion a effectué deux escales, au Tchad et en Algérie. Lors du décollage depuis l’Algérie, l’état de santé de M. Kolelas s’est aggravé ». 

Une double escale dont les raisons n’ont pas été indiquées. À bord de l’appareil sait-on désormais, se trouvaient un « médecin sanitaire » ainsi que le « médecin de famille » et l’« épouse » de l’opposant politique.

Le décès de Kolelas Parfait Guy Brice a été constaté le 22 mars 2021 à 1 h 40 alors que l’avion qui le transportait depuis Brazzaville avait atterri à 1h15 à l’aéroport de Paris-Le Bourget, a précisé le parquet.

Articles Populaires