dimanche, septembre 19, 2021
AccueilPrésidentielle 2021Les autorités garantissent la libre circulation des observateurs internationaux

Les autorités garantissent la libre circulation des observateurs internationaux

-

Le secrétaire général des Affaires étrangères, Cyprien Sylvestre Mamina, a eu une séance de travail avec 4 délégations d’observateurs internationaux présents au Congo, dans le cadre de l’élection présidentielle du 21 mars. Au cours de cet entretien, il a garanti à chacune de ces représentations que les observateurs pourront circuler librement dans le cadre de leurs missions.

Représentant le ministre des Affaires étrangères, Jean Claude Gakosso, le secrétaire général des Affaires étrangères, a reçu les représentants des délégations de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), de l’Union africaine (UA), des Organisations internationales (OI) et de la Conférence Internationale sur la région des Grands Lacs (Cirgl).

Au menu de leurs échanges, la présentation des mandats des observateurs internationaux, leur plan de travail, et les dispositions prises par les autorités congolaises pour le déploiement de ces derniers 

À l’issue des échanges, les observateurs ont noté la bonne volonté des acteurs politiques congolais, favorables au déroulement de l’élection dans le calme. « Nous avons perçu une réelle volonté du gouvernement congolais et des acteurs politiques congolais d’aller à une élection présidentielle apaisée. », a affirmé le commissaire aux Affaires politiques, paix, et sécurité de la CEEAC Mangaral Banté.

♦ Lire aussi : Fermeture des frontières et restrictions temporaires le jour du vote

La rencontre qui intervient au lendemain du vote anticipé de la force publique, a été l’occasion pour les observateurs internationaux de faire leurs premiers constats. « Nous avons constaté beaucoup d’affluence des hommes en tenue qui se sont rués dans les bureaux de vote pour pouvoir accomplir leur devoir de citoyen. Nous nous réservons pour le moment de vous dire nos impressions parce que ce privilège échoit au chef de la délégation. », a indiqué Guy Cyril Tapoko chef Unité démocratie assistance électorale de l’Union africaine.

♦ Lire aussi : Certains délégués de candidats absents des bureaux de vote

♦ Lire aussi : Le dépouillement des votes de la force publique se fera au même moment que celui du scrutin général

Chris Mburu, coordonnateur du système des Nations Unies en République du Congo, a quant à lui insisté sur le rôle de soutien des observateurs qui s’assurent du respect du choix du peuple. « Dans tous les pays membres des Nation Unies à chaque fois qu’il y a des échéances, nous sommes toujours là pour avoir les informations mais aussi pour soutenir les choix du peuple. », a-t-il assuré. 

Cyprien Sylvestre Mamina, a assuré ses hôtes des dispositions prises par les autorités congolaises, afin que soit facilité le déploiement et la libre circulation des observateurs à travers l’ensemble du territoire national.

Articles Populaires