AccueilPrésidentielle 2021"Excès de zèle" des soutiens qui apparaissent sur les affiches de campagne...

« Excès de zèle » des soutiens qui apparaissent sur les affiches de campagne des candidats

-

Le président du Conseil supérieur de la liberté de la communication (CSLC) vient d’intimer l’ordre aux soutiens des sept prétendants à l’élection présidentielle 2021, de retirer les affiches de campagne sur lesquelles apparaissent, des visages autres que ceux des candidats.

C’est au terme d’une séance de travail avec les directeurs de la télévision et de la radio nationale ce 9 mars 2021, que le président du Conseil supérieur de la liberté de la communication (Cslc), Phillipe Mvouo, s’est exprimé sur la question.

Il a fermement condamné les soutiens qui, par « extravagance, ou d’excès de zèle« , dit-il, apparaissent sur les affiches de campagne des candidats. « Lorsqu’on voit une banderole déroulée où l’on voit un candidat, et à côté de ce candidat il y a l’image de quelqu’un d’autre qui serait son soutien. On peut comprendre par là que celui qui est à côté de lui c’est sont suppléant. Dans une élection présidentielle il n’y a pas de suppléant. La loi n’autorise pas ça !« , a indiqué Phillipe Mvouo.


Lire aussi : Philippe Mvouo dénonce l’accès limité de l’opposition aux médias


En effet, selon l’article 30 de Loi 9-2001 du 10 décembre 2001 portant loi électorale, les affiches électorales sont celles qui ont pour but de faire connaître un texte, un programme, un candidat ou des candidats d’une même liste et d’inciter à le(s) soutenir.

La présence de deux visages sur une affiche peut donc porter à confusion. Phillipe Mvouo conclut en martelant « Pendant l’élection présidentielle ne voulons voir que l’image du seul candidat« , avant d’inviter lesdits soutiens au retrait de leurs affiches.

Articles Populaires