mercredi, septembre 22, 2021
AccueilPrésidentielle 2021Raymond Zéphirin Mboulou : « Les résultats qui sortiront des urnes seront...

Raymond Zéphirin Mboulou : « Les résultats qui sortiront des urnes seront des résultats justes et sincères »

-

Dans une déclaration rendue publique ce 19 mars, le gouvernement par le truchement du ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, chargé des élections, Raymond Zéphirin Mboulou a assuré que les résultats issus du vote des 17 et 21 mars seront « justes » et « sincères ». 

Dans environ 24h, un peu moins de 2,5 millions de congolaises et congolais iront aux urnes pour élire le nouveau Président de la République. Un nouveau Chef d’État qui aura la lourde charge de conduire aux destinées de la nation au cours des cinq prochaines années. 

Un défi énorme pour un pays doublement frappé par la crise économique due à la chute du prix du baril de pétrole (2014) et la crise sanitaire provoquée par la pandémie de Covid-19. C’est donc un rendez-vous majeur avec la démocratie mais aussi un jour déterminant pour l’avenir de notre pays. 

Comme à la veille de la présidentielle du 20 mars 2016, le gouvernement par l’entremise du ministre de l’Intérieur et de la décentralisation Raymond Zéphirin Mboulou s’est une nouvelle fois adressé à l’ensemble des congolais.

Le ministre de l’Intérieur promet la transparence des résultats issus du vote des 17 et 21 mars conformément à la loi en dépit des spéculations faites tout au long du processus électoral.

« C’est mon devoir de vous le dire en tant que ministre en charge des élections que le scrutin des 17 et 21 mars auxquels je prends une part active, est préparé et organisé dans le strict respect des règles édictées à cet égard. Il est sincère, il est juste, et les résultats qui, à son issue, sortiront de ses urnes seront des résultats justes et sincères. Il en a toujours été ainsi dans notre pays que nous aimons tous. », a-t-il déclaré. 

Raymond Zéphirin Mboulou garanti le respect du choix des urnes

Raymond Zéphirin Mboulou s’engage à respecter le choix du souverain primaire à l’issue du dépouillement des bulletins de vote par anticipation des forces de l’ordre du 17 mars dernier et de ceux du vote général prévu ce dimanche 21 suivant la loi électorale. 

« Les résultats proclamés seront donc l’expression du choix des congolais et des congolaises. Chaque voix exprimée en faveur d’un candidat sera décomptée en faveur de ce candidat. », a-t-il assuré. 

A en croire Raymond Zéphirin Mboulou, les dispositions ont été prises notamment par la Commission nationale électorale indépendante (Cnei) et la Direction générale des affaires électorales comme l’exige la loi sur la sécurisation de ces résultats. 

Selon le ministre, la proclamation des résultats se fera sur la base d’un « long processus » auquel prennent part les membres des bureaux de vote, tous les acteurs politiques nationaux : majorité, opposition, centre, société civile et l’administration publique, en présence le jour du scrutin, des représentants de chaque candidat en lice. 

Que dispose la loi en cas de second tour ? 

Le ministre a saisi cette occasion pour éclairer la lanterne sur certaines dispositions électorales relatives au scrutin du Président de la République pour lequel sept candidats sont en lice. 

Le Président élu sera le candidat qui aura obtenu la « majorité absolue » des suffrages exprimés, c’est-à-dire, la moitié des suffrages exprimés plus une voix desdits suffrages, a indiqué Raymond Zéphirin Mboulou. 

A défaut, le ministre de l’Intérieur annoncera un 2e tour qui opposera, les deux candidats qui auront obtenu le plus grand nombre de suffrages exprimés sans que cependant ni l’un, ni l’autre atteignent la majorité absolue. 

Poursuivant son propos, Raymond Zéphirin Mboulou a appelé la population à accomplir son devoir civique dans la liberté, le secret et la paix, à l’instar de la force publique mercredi dernier lors du vote spécial. Un vote qui s’est déroulé dans le calme et la discipline, a-t-il rappelé.

« A quelques heures de cette journée du 21 mars, je vous invite d’ores et déjà, à récuser les discours de haine fortement attentatoires à la paix, discours tapageurs que nous avons parfois entendus, hélas à travers les médias nationaux et étrangers. », a souligné le ministre. 

Conformément à loi électorale, les 5 778 bureaux retenus à travers le pays seront ouverts à 7h et clos à 17h. La clôture peut être retardée après concertation de la Commission locale ou du bureau de vote en cas d’affluence d’électeurs, de troubles ayant motivé la suspension des opérations électorales ou lorsque le scrutin a commencé avec retard. Le scrutin ne dure qu’un jour.  

Articles Populaires