AccueilSociétéLe nombre de passagers revu à la hausse dans les bus et...

Le nombre de passagers revu à la hausse dans les bus et taxis à Pointe-Noire

-

Initialement fixé à deux, le nombre de passagers par siège à bord des bus et taxis à Pointe-Noire, a été revu à trois avec l’accord de la police, nous font savoir les usagers de la route. 

Après un retour intensifié des contrôles portant principalement sur le respect de la distanciation physique dans les transports en commun à Pointe-Noire, la mesure limitant à deux le nombre de passagers par siège a été allégée moins d’une semaine après son entrée en vigueur. 

♦ Lire aussi : La police sur le terrain pour sensibiliser aux respects des mesures barrières et de distanciation physique.

Pour cause, les conséquences néfastes qu’elle a entraînées notamment la pénurie des transports en commun, l’intensification du phénomène « demi-terrains », dits morcellements des trajets et les coûts additionnels de transports supportés par les populations. 

♦ Lire aussi : Pénurie de transports à Pointe-Noire : les rails du CFCO pris d’assaut par les piétons.

Face à ce dilemme, les agents des services de police déployés sur différents parkings de bus et taxis à travers la ville, auraient trouvé un consensus avec les chauffeurs de ces véhicules permettant d’augmenter à trois le nombre de passagers par banquette. 

« C’est à la demande de la police mobilisée sur le terrain ce mercredi, que les choses ont changé. On nous a dit d’installer désormais trois personnes par siège, au lieu de deux comme annoncé récemment. La population avait du mal à faire face à cette situation », nous confie un receveur de bus. 

Selon les instructions des pouvoirs publics, relayées par les conducteurs, il ressort que  cette nouvelle disposition suspend les « demi-terrains » bien qu’ils y aient quelques récalcitrants qui poursuivent la pratique.  

Ce changement n’est pas passé inaperçu auprès des populations. La mesure a été salué par ces dernières, qui espèrent toutefois un retour à une circulation normale dans les prochains jours. 

« Nous étions placés trois par siège et le coût du transport a relativement baissé par rapport à ces derniers jours. C’est une bonne chose, mais on espère que la circulation sera bientôt comme avant », déclare un passager.  

♦ Lire aussi : Pointe-Noire devenu l’« épicentre » de la pandémie du Covid-19.

Comme pour le retour au mode de chargement normal qui s’était opéré à Pointe-Noire dans les transports en commun, aucune note officielle des pouvoirs publics ne permet de garantir ce changement. 

D’autant qu’un allègement des mesures en cette période, contraste avec l’annonce faite par la Coordination nationale de gestion de la pandémie du coronavirus, qui plaçait Pointe-Noire « épicentre » de la maladie dans notre pays.

Articles Populaires