Accueil Société Pointe-Noire devenue l'« épicentre » de la pandémie à Covid-19

Pointe-Noire devenue l’« épicentre » de la pandémie à Covid-19

-

Le département de Pointe-Noire enregistrerait désormais plus de cas que Brazzaville, devenant ainsi « l’épicentre » de la pandémie du coronavirus en République du Congo. 

C’est l’une des conclusions majeures de la 20e réunion consécutive, des membres de la Coordination nationale de gestion de la pandémie du coronavirus, ce mardi 04 mai.

« Du 1er au 28 avril 2021, on y a enregistré [à Pointe-Noire, ndlr] 527 nouvelles contaminations, soit 100 de plus qu’en mars. Le taux de positivité à Pointe-Noire reste autour de 10%. Depuis deux mois, Pointe-Noire est devenu l’épicentre de l’épidémie du Covid-19 dans notre pays », indique le compte-rendu de la Coordination nationale.

Le département de Pointe-Noire, talonnait jusqu’ici celui de Brazzaville avec lequel ils constituaient, les deux plus importants foyers épidémiologiques du pays.

À Brazzaville, les contaminations et le taux de positivité ont « significativement baissé », indique le rapport de la Task Force, « le nombre de nouveaux cas est passé de 520 au mois de mars à 361 au mois d’avril 2021. Le taux de positivité en avril est autour de 3% contre 5% en mars».

Dans son dernier rapport, la Task Force alertait déjà sur la multiplication importante du nombre de cas au cours du mois de mars à Pointe-Noire, entre février et mars le nombre de contaminés était passé de 112 à 424. Une situation qui avait poussé les autorités à activer le plan de vaccination dans le département.

Avec cette nouvelle, on redoute à Pointe-Noire, un durcissement des mesures de restriction de libertés individuelles et collectives au vu de l’intensification des contrôles observés ces derniers jours, sur le respect de la distanciation physique et le port obligatoire, correct du masque.

Pour l’heure, aucune mesure particulière n’a été prise par la Coordination nationale qui continue toutefois, d’appeler à l’application des mesures de riposte et de prévention, mais surtout à prioriser une vaccination massive de nos compatriotes.

Articles Populaires