dimanche, octobre 17, 2021
AccueilPrésidentielle 2021Congo - Brazzaville : le gouvernement autorise les rassemblements durant la période...

Congo – Brazzaville : le gouvernement autorise les rassemblements durant la période électorale

-

Sur recommandation de la Coordination Nationale de gestion de la pandémie de coronavirus (COVID-19), le Conseil des ministres a autorisé les rassemblements de population en vue de la campagne présidentielle imminente.

Placée sous l’autorité du Président de la République Denis Sassou Nguesso, la 16e réunion de la Coordination Nationale de gestion de la pandémie de Coronavirus (COVID-19) s’est tenue ce jeudi 11 février 2021 par visioconférence.

Ella a une nouvelle fois été l’occasion de faire le point de la situation épidémiologique en République du Congo notamment à Brazzaville et Pointe-Noire qui concentrent 92% des personnes contaminées et 96% des décès.

Tenant compte des « impératifs démocratiques » liés au scrutin électoral de mars prochain, la Coordination Nationale a suggéré aux autorités compétentes d’autoriser les rassemblements de population « nécessaires au déroulement harmonieux de la campagne présidentielle à venir », a-t-elle fait remarquer.

Une autorisation soumise à condition :

«  – Le port obligatoire et conforme du masque de protection par chaque personne participant à un rassemblement à caractère politique ;
–  La mise à la disposition de tous les participants des solutions hydroalcooliques désinfectantes par les organisateurs des rassemblements ;
–  L’organisation des rassemblements sur des espaces ouverts ;
–  Le respect, autant que possible, de la distanciation physique entre les participants à un rassemblement. », renseigne le compte rendu de la réunion.

L’autorisation des rassemblements constitue un allègement des mesures restrictives en vigueur dans notre pays depuis la survenance du Coronavirus en mars 2020. Cette concession ne devrait à priori être valable que dans le cadre de la campagne présidentielle à venir.

La Coordination Nationale a suggéré que cette recommandation s’accompagne des principales mesures restrictives toujours en vigueur et reconduites lors de cette 16e réunion.

Des recommandations approuvées par le Conseil des ministre, qui n’ont pas manqué de faire réagir l’opinion qui garde encore un gout amer des célébrations de fin d’année 2020 en confinement.

La mesure gouvernementale qui avait interdit les 25 décembre 2020 et 1er janvier 2021, les célébrations publiques et dans les églises avait été qualifiée de « restrictions spectaculaires », par les Evêques du Congo lors de leur récente sortie médiatique.

Articles Populaires