mardi, janvier 26, 2021
Accueil Politique Le RDD se retire de l'opposition dite constitutionnelle et se rend à...

Le RDD se retire de l’opposition dite constitutionnelle et se rend à Madingou

-

Le président du Rassemblement pour la démocratie et le développement (RDD), Jean-Jacques Serge Yhombi-Opango a annoncé ce début de semaine le retrait de son parti de l’opposition suite à un désaccord avec le chef de fil de l’opposition, le Premier secrétaire de l’UPADS, Pascal Tsaty-Mabiala. 

Le parti politique Rassemblement pour la démocratie et le développement (RDD) de feu Jacques Joachim Yhombi-Opango a tenu une conférence de presse ce mardi 24 novembre dans un hôtel de la place à Brazzaville sous l’autorité du président Jean-Jacques Serge Yhombi-Opango.

Au cours de cette rencontre avec les médias, le leader du RDD a relevé deux axes cruciaux, à savoir l’avenir de son parti au sein de l’opposition congolaise et la concertation politique de Madingou qui s’ouvre ce mercredi 25 novembre dans la Bouenza. 

S’agissant du premier point, Jean-Jacques Serge Yhombi-Opango est largement revenu sur sa relation avec le leader de l’opposition politique congolaise (OPC) dite opposition constitutionnelle, Pascal Tsaty-Mabiala, Premier secrétaire de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS). Une relation qui selon lui affecte la présence du RDD dans les rangs de ladite opposition.  

A en croire, Jean-Jacques Serge Yhombi-Opango, le RDD a été « marginalisé » par la plateforme de l’opposition politique nationale que dirige Pascal Tsaty-Mabiala au cours de plusieurs réunions techniques préparatoires au dialogue politique de Madingou.

La dernière en date, la séance de travail entre les groupements politiques de l’opposition et François Lounceny Fall, Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU en Afrique Centrale, le 17 novembre dernier à Brazzaville. 

Fort de ce constat amer, le président du RDD ne voit plus d’intérêt à poursuivre la marche au sein de cette plateforme de l’opposition.

« Le RDD n’est pas arrivé à l’opposition pour être un faire-valoir. On ne peut pas travailler avec quelqu’un qui ne nous respecte pas », a-t-il affirmé.

Jean-Jacques Serge Yhombi-Opango a par ailleurs évoqué l’actualité politique nationale, à savoir la concertation politique de Madingou prélude à la présidentielle de 2021. 

Après une non-participation à cette concertation annoncée ce lundi 23 novembre, Jean-Jacques Serge Yhombi-Opango a fait volte-face. Le RDD sera bien présent à Madingou, a-t-il assuré.

Pour mémoire, c’est le 3 mai 2019 que le RDD de Jean-Jacques Serge Yhombi-Opango avait rejoint les rangs de la plate-forme de l’opposition politique nationale. Un mémorandum d’entente de l’opposition avait alors été signé à Brazzaville, son parti devenait ainsi la treizième formation politique à adhérer à cette plate-forme politique.

Articles Populaires