jeudi, décembre 1, 2022
AccueilActualitésJusticeLa CNTR alerte sur une gestion des finances publiques « peu orthodoxe...

La CNTR alerte sur une gestion des finances publiques « peu orthodoxe » dans les administrations

-

La Commission nationale de transparence et de responsabilité dans la gestion des finances publiques (CNTR), a présenté ce lundi 17 octobre à Brazzaville, les résultats des audits effectués aux ministères en charge de la Santé, des Enseignements et des Finances. Ces enquêtes se sont soldées par une note négative selon le président de la CNTR, Joseph Mana Fouafoua.  

La Commission nationale de transparence et de responsabilité dans la gestion des finances publiques (CNTR) a ouvert les travaux de sa deuxième session ordinaire, ce lundi 17 octobre à Brazzaville. 

En présence des membres du gouvernement, dont le ministre en charge du Contrôle d’Etat, Jean Rosaire Ibara, le président de la CNTR, Joseph Mana Fouafoua, est revenu sur la lutte contre la corruption et l’amélioration de la gouvernance financière au Congo. 

Il a de ce fait présenté les résultats d’une série d’enquêtes menées dans les administrations publiques dans le cadre d’un contrôle budgétaire. 

Les membres de la CNTR ont tour à tour visité le ministère en charge de la Santé, les trois secteurs des Enseignements et des Finances où des enquêtes ont porté sur la gestion du Fonds covid-19 et du Fonds national de solidarité, dédiés à la lutte contre la Covid19.

Des enquêtes ont aussi porté sur la gestion des subventions de l’Etat et autres fonds mis à la disposition des ministères des Enseignements pendant la période 2019 à 2021.

♦Lire aussi : Congo-Brazzaville : la CNTR pour la transparence dans la gestion des finances publiques

Ces trois missions ont noté un manque de transparence et de responsabilité dans la manière de gérer les ressources publiques dans certaines entités publiques, a laissé entendre Joseph Mana Fouafoua. 

« Il en résulte, d’une part, une gestion financière centralisée au niveau des cabinets ministériels au détriment des directions techniques et établissements scolaires ; d’autre part, il apparaît des directions techniques créées au sein des cabinets ministériels sans aucune base légale », a déploré le président de la CNTR.

Aussi, la CNTR révèle plusieurs dysfonctionnements dans la gestion des enveloppes spéciales allouées lors des rentrées scolaires, des frais d’inscription aux examens et de participation aux différents concours.  

« Ainsi, aucun rapport financier ne sanctionne l’exécution des crédits alloués lors de la rentrée scolaire et de l’utilisation des frais d’inscription aux examens et concours. Ce constat est plus perceptible à l’Université Marien-Ngouabi », estime-t-elle.

La CNTR est une commission nationale indépendante créée le 24 mai 2019 sur recommandation des partenaires au développement du Congo, dont le Fonds monétaire international (Fmi).

Elle est chargée entre autres d’entreprendre des études, des analyses et des diagnostics sur la gestion des finances publiques.

Articles Populaires