Accueil Société Ketta - Sembé : le maître d'ouvrage pourrait être sanctionné par les...

Ketta – Sembé : le maître d’ouvrage pourrait être sanctionné par les autorités chinoises

-

Le gouvernement chinois, par le truchement de son ambassadeur au Congo Ma Fulin, a assuré que des sanctions seront prises contre l’entreprise Sinohydro Tianjin Engineering Corporation s’il s’avérait que l’entreprise chinoise ait priorisé le profit à la réalisation d’infrastructure de qualité.

À l’occasion de la commémoration du 71e anniversaire de la proclamation de la République populaire de Chine, Ma Fulin était face à la presse congolaise a qui il a présenté le bilan des activités diplomatiques de son pays dans le monde et au Congo en particulier.

Le Chef de la diplomatie chinoise est notamment revenu sur l’actualité brûlante de ce mois, à savoir l’affaissement de la route de Ketta – Sembé nouvellement construite par l’entreprise chinoise Sinohydro Tianjin Engineering Corporation et inaugurée il y a tout juste six (6) mois par le président de la République Denis Sassou Nguesso. 

À ce sujet, l’ambassadeur a fourni à la presse les premières conclusions du rapport détaillé réalisé par Power China International Group Limited. 

Au vu des premiers éléments d’enquête, il semblerait que les plus de 150 mètres de fissures observés sur une partie de la voie, résultent d’une mauvaise réalisation du système de drainage. La stagnation des eaux a entraîné des infiltrations qui ont causé la destruction lente de la voie.

« Nous ne permettrons jamais à nos entreprises de faire de mauvaises choses », a martelé le diplomate chinois assurant que la direction de l’entreprise chinoise courait le risque de sanctions si jamais son implication venait à être prouvée.

Pour l’heure, les travaux de réparation de cet axe ont débuté, le rapport chinois détaille les actions immédiates à entreprendre ainsi qu’un plan de réhabilitation.

Huit (8) mois après l’effondrement de la Corniche de Brazzaville réalisée par la société chinoise China Road and Bridge Corporation (CRBC), l’affaissement de la route Ketta -Sembé semble être l’incident de trop. Les autorités chinoises disent résolues à faire toute la lumière sur ce nouveau cas qui entache la réputation des entreprises chinoises.

Articles Populaires