AccueilSociétéDenis Bernard Raiche, qu'a-t-il fait de ses « 100 premiers jours »...

Denis Bernard Raiche, qu’a-t-il fait de ses « 100 premiers jours » à la tête du CHU de Brazzaville ?

-

L’Etat congolais par le truchement de la ministre de la Santé Jacqueline Lydia Mikolo a dressé un bilan à mi-parcours de la nouvelle équipe dirigeante du CHU de Brazzaville conduite par le canadien Denis Bernard Raiche. 

La ministre de la Santé Jacqueline Lydia Mikolo a, au nom du gouvernement, effectué une visite de travail ce lundi 1er février, au Centre Hospitalier Universitaire de Brazzaville (CHU-B) où elle a eu un échange avec les responsables dudit établissement. C’était lors de la septième réunion du comité suivi et évaluation du projet d’appui à la gestion du CHU-B.

A la table des discussions, l’évaluation des 100 premiers jours de la nouvelle équipe dirigeante du CHU de Brazzaville pilotée par le canadien Denis Bernard Raiche, nommé le 23 septembre dernier en Conseil des ministres.

Il ressort que des progrès ont été constatés par l’équipe d’inspection conduite par la ministre de la Santé Jacqueline Lydia Mikolo, depuis la prise de fonctions de Denis Raiche Bernard, le 28 septembre 2020. Des avancées visant à renforcer la qualité de l’offre de soins.

« Aujourd’hui si vous arrivez au niveau du CHU vous verrez qu’on est en train d’aménager le service des urgences. Le service des consultations externes a également été aménagé malgré la situation Covid que nous connaissons. Il y a donc des améliorations qui se font même si techniquement, il y a encore beaucoup à faire. », a souligné le Dg des Soins et services de santé, le Pr Henri Germain Monabeka. 

L’évaluation de la mise en oeuvre des activités réalisées au cours des 100 premiers jours de fonctions du nouveau Dg du CHU-B s’inscrit dans le cadre du suivi du niveau d’exécution du plan de relance de cet hôpital selon l’accord signé entre le gouvernement congolais et l’Unité de santé internationale de l’Université de Montréal (USI). 

Un partenariat visant à appuyer le Congo sur la gestion du CHU-B. Il a été convenu entre les deux parties qu’il y aura suivi tous les deux mois pour jauger le niveau d’évolution au quotidien sinon mensuellement de la mise en œuvre de ce contrat, a conclu le Pr Henri Germain Monabeka.

En rappel le CHU de Brazzaville avait obtenu un prêt de la Banque de Développement des États de l’Afrique Centrale (BDEAC) de 12 milliards de francs CFA en décembre dernier pour soutenir son projet médical. 

 

Articles Populaires