dimanche, septembre 19, 2021
AccueilSociétéDémarrage effectif de la campagne nationale de vaccination ce mercredi 24 mars

Démarrage effectif de la campagne nationale de vaccination ce mercredi 24 mars

-

Le ministère de la Santé procédera ce 24 mars au lancement officiel de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19. Cest ce quannoncé Alexis Mourou Moyoka, directeur de Programme chargé de vaccination et vice-président de la Commission vaccination contre le Covid-19 à la télévision nationale ce début de semaine. 

Dans une interview accordée à la chaîne nationale ce lundi 22 mars, Alexis Mourou Moyoka, directeur de Programme chargé de vaccination et vice-président de la Commission vaccination contre le Covid-19 est revenu sur les 100 mille doses de vaccin Sinopharm réceptionnées, le 10 mars dernier par le gouvernement congolais. Un don de la République Populaire de Chine. 

Le spécialiste de la santé a d’emblée rappelé que le « vaccin constitue lespoir pour vaincre le Covid-19 » qui a mis en mal les systèmes de santé même les plus robustes à travers le monde.

Lorsqu’on sait que le Congo sort d’une campagne électorale au cours de laquelle un relâchement généralisé dans l’application et le respect scrupuleux des mesures barrières et de distanciation physiques ont été observés, il est fort à craindre une nouvelle vague de contamination de masse plus redoutable au cours des prochains jours. 

Par conséquent, le lancement de la campagne nationale de vaccination anti-Covid-19 annoncée par les autorités gouvernementales ne saurait tarder, a laissé entendre Alexis Mourou Moyoka.

♦ Lire aussi : Covid-19 : une campagne nationale de vaccination autour du 15 mars

« Je suis en mesure de vous annoncer au nom de Madame la ministre de la Santé que le lancement officiel de la campagne de vaccination est prévu pour ce mercredi 24 mars à 12h à Brazzaville. », a-t-il précisé.

Les cibles prioritaires sont connues

Le démarrage de la vaccination s’inscrit dans le cadre du Plan national de vaccination élaboré à cet effet. Après le lancement officiel à Brazzaville, la campagne va s’étendre dans le reste du pays. Aucun département n’est prioritaire à l’autre, selon Alexis Mourou Moyoka.

Les cibles prioritaires par contre sont les personnes âgées de 60 ans révolus, les personnes souffrant de maladies chroniques, le personnel de santé, les membres de la force publique, les agents de la presse, les diplomates, le personnel des Nations unies et les enseignants, a souligné Alexis Mourou Moyoka, soit un total de 173 mille personnes.

L’objectif visé : atteindre l’immunité individuelle et collective pour une couverture vaccinale de la population d’au moins 60%.

1 million de doses de vaccin Spountnik V (Russie) acquis par l’exécutif grâce à la facilitation des Emirats arabes unis et 10 mille doses de vaccin Spountnik offertes par les Emirats arabes unis viendront s’ajouter au premier lot de vaccin chinois reçus ce début de mois. 

Sensibiliser la population pour une adhésion massive

Le ministère en charge de la Santé compte sur le soutien des pouvoirs publics, des organes de presse et autres supports de communication pour faire en sorte que l’ensemble de la population prenne conscience de cet enjeu pour avoir une grande mobilisation sociale autour des questions de vaccination.

Le personnel du Call Center est en formation sur les techniques de communication en lien avec la vaccination contre le Covid-19 qui diffèrent avec tout ce qui était mis en œuvre avant l’élaboration de la stratégie de vaccination. 

Le 34 34 demeure le numéro vert. Un contact téléphonique connu par les populations puisqu’il a été mis à leur disposition en mars 2020 au début de la pandémie dans notre pays. 

Le vaccin obligatoire ? 

Alexis Mourou Moyoka, directeur de Programme chargé de vaccination et vice-président de la Commission vaccination contre le Covid-19 a assuré les congolaises et congolais sur le caractère « souhaitable » de la vaccination pour lever le scepticisme des populations autour de certains vaccins comme l’AstraZeneca. 

♦ Lire aussi : COVID-19 : le vaccin Pfizer suspecté d’avoir causé la mort de 30 patients en Norvège

« La vaccination en soi n’est jamais obligatoire. La vaccination est souhaitable. Comme vous le savez, la vaccination constitue le moyen le plus efficace, le plus sûr pour combattre les maladies à potentiel épidémique comme cette pandémie à Covid-19 dont je venais de vous rappeler les méfaits sur tous les systèmes de santé même sur la vie économique des différents pays du monde. Donc, la vaccination constitue l’espoir. », a-t-il garanti. 

Une réflexion a été menée au préalable par un comité ad hoc présidé par Clément Mouamba, Chef du gouvernement pour identifier le type de vaccin approprié pour la population congolaise. 

♦ Lire aussi : Mise en place d’un Comité Ad hoc pour l’acquisition d’un vaccin contre la Covid-19

♦ Lire aussi : Clément Mouamba en réunion avec le comité ad hoc de la vaccination contre le Covid19

Ces études ont essentiellement portées sur la caractéristique biologique, l’efficacité, la température, le mode de conservation, la logistique et le coût de chaque vaccin. Les vaccins Sinopharm et Spoutnik V sont les deux produits qui avaient été retenus au terme des recherches. 

Articles Populaires