dimanche, septembre 26, 2021
AccueilSociétéMise en place d'un Comité Ad hoc pour l'acquisition d'un vaccin contre...

Mise en place d’un Comité Ad hoc pour l’acquisition d’un vaccin contre la Covid-19

-

La Coordination nationale de gestion de la pandémie de coronavirus Covid-19 a désigné un Comité Ad hoc chargé de la vaccination contre la maladie à coronavirus COVID-19, ce jeudi 21 janvier, lors de sa 15e réunion, par visioconférence, et sous l’autorité du Chef de l’Etat, Denis Sassou Nguesso.

L’attention des membres de la Coordination nationale de gestion de la pandémie de coronavirus Covid-19 a une nouvelle fois été cristallisée par l’élaboration d’une stratégie visant à lutter contre le Covid-19.

Après la présentation du 15e rapport de la Task Force par, Gilbert Ondongo, président de cet organe, et l’analyse de la situation épidémiologique par les participants, il ressort que la maladie est en train de prendre des proportions inquiétantes dans le pays.

578 nouveaux cas de contamination ont été recensés par les autorités sanitaires au cours des deux premières semaines de l’année 2020. « Il s’agit là des chiffres les plus mauvais depuis juillet 2020, mois au cours duquel le pic de la première vague de la pandémie avait été atteint dans notre pays. », déclare Thierry Moungalla, porte-parole du gouvernement.

Aussi, les deux principales formations sanitaires de traitement des malades de COVID-19, à savoir, la clinique municipale Albert Leyono à Brazzaville et le centre de santé intégré Marie Madeleine Mouissou à Pointe-Noire sont aujourd’hui saturées, ajoute-il.

« Le 19 janvier, on a comptabilisé 32 patients graves à LEYONO pour une capacité opérationnelle de 22 lits et 41 malades à MOUISSOU qui compte 43 lits opérationnels. Un débordement des structures sanitaires publiques de Brazzaville et de Pointe-Noire est à craindre dans les prochains jours », peut-on lire sur le communiqué final de la réunion.

Préparation de la vaccination

Face à la remontée de l’épidémie dans le monde et au Congo en particulier, le vaccin reste l’espoir dans la lutte contre le Covid-19, renseigne le compte rendu de la réunion de la Coordination nationale.

« La Coordination Nationale a relevé que les pays frappés par la pandémie de COVID-19 considèrent la vaccination comme l’espoir d’une sortie de la crise sanitaire. Notre pays se doit donc de préparer le processus de vaccination susceptible de mettre fin à l’épidémie. », a souligné Thierry Moungalla. 

Pour ce faire, un comité ad-hoc dirigé par le Premier ministre, Clément Mouamba a été mis en place au cours de ladite réunion. Il sera chargé de la vaccination contre la maladie à coronavirus COVID-19. Ce comité devra :

  • collecter et analyser les informations afférentes à la disponibilité et l’accessibilité, aux caractéristiques et aux conditions d’acquisition des doses vaccinales pour le pays ;
  • faire des propositions au Gouvernement pour acquérir, dans les meilleurs délais, des doses vaccinales appropriées et en quantité suffisante pour une couverture vaccinale optimale ;
  • suggérer au Gouvernement toute initiative susceptible de lui permettre de tirer le meilleur profit de l’initiative internationale COVAX, dans sa composante de facilitation de l’accès aux vaccins ;
  • faire des propositions au Gouvernement sur les meilleures approches de vaccination des populations et sur les opérations d’organisation, de logistique et de réalisation de la vaccination des différentes catégories des populations ;
  • entrer en contact, pour le compte du Gouvernement, avec les fournisseurs des doses vaccinales pour préparer les contrats d’acquisition ;
  • élaborer les projets de budget des différentes opérations liées à la vaccination ;
  • suivre, évaluer et, le cas échéant, proposer la modification de la stratégie nationale de vaccination.

Le gouvernement a demandé d’accélérer les processus d’acquisition des vaccins et de vaccination des différentes catégories de la population.

En outre, la Coordination nationale a déploré le relâchement général des populations et même des responsables, dans le respect des règles de distanciation physique et dans le port du masque. Elle appelle toutes les couches sociales à faire preuve de responsabilité.

Articles Populaires