dimanche, février 28, 2021
Accueil Société Covid-19 : le Congo est entré dans la deuxième vague de l'épidémie

Covid-19 : le Congo est entré dans la deuxième vague de l’épidémie

-

La République du Congo est entrée dans la deuxième vague de l’épidémie de coronavirus covid-19, a-t-on appris de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la semaine dernière.

Les autorités sanitaires congolaises ont mis à jour la situation épidémiologique de la pandémie de coronavirus Covid-19, ce vendredi 15 janvier. Depuis le début de l’épidémie, le 14 mars 2020, notre pays a enregistré 7709 cas de Covid-19 dont 5860 guéris, 114 décès et 1724 patients actifs majoritairement à Brazzaville et à Pointe-Noire et 11 cas positifs transférés à l’étranger à la demande de missions diplomatiques.

Gilbert Ndziessi, coordonnateur technique de Riposte à la covid-19 et présentateur du bulletin épidémiologique du Covid-19, a déclaré qu’après le pic de juillet et août 2020, le ministère de la Santé recensait entre septembre et novembre 2020, chaque mois 500 nouveaux cas de contamination à la covid-19.

En décembre dernier 1224 cas ont été notifiés et au cours des deux premières semaines de janvier 576 cas de Covid, soit en moyenne 41 nouvelles contaminations par jour essentiellement à Brazzaville et à Pointe-Noire.

Le virus continue de gagner du terrain dans les deux localités. Le taux de positivité de la Covid-19 est élevé à 19% et 13% respectivement à Pointe-Noire et à Brazzaville.

Des statistiques inquiétantes à en croire l’OMS. « COVID19 : Le Congo est entré dans la deuxième vague de l’épidémie. Le relâchement des gestes barrières est une des raisons de la situation. », a alerté l’agence onusienne.

À la veille des élections présidentielles, les populations sont curieuses de savoir quelle sera la stratégie adoptée par le gouvernement qui a déjà annoncé les grandes dates du calendrier électoral.

Cette période, propice aux grands rassemblements dont certains ont même déjà débuté, connaîtra-t-elle le même sort que les fêtes de fins d’année dont les populations congolaises ont été privées ? Dans l’attente des directives gouvernementales les spéculations vont bon train, couvre-feu à 18 heures, reconfinement,… tout y passe.

Pour l’heure, afin de faire face au rebond du nombre de cas observé et freiner la propagation de l’épidémie, les autorités sanitaires ont appelé les populations à plus de responsabilité en respectant de manière stricte les mesures barrières édictées par le gouvernement.

Articles Populaires