Accueil Société Congo : les parents ne sont pas prêts pour la rentrée académique...

Congo : les parents ne sont pas prêts pour la rentrée académique 2020-2021

-

Les parents d’élèves s’attellent tant bien que mal à l’acquisition de fournitures scolaires de leurs enfants pour la rentrée des classes qui aura lieu ce lundi 12 octobre 2020. Le constat fait, montre que pour de nombreux parents, envoyer leurs enfants à l’école cette année sera particulièrement éprouvant.

A moins de 48h de la rentrée académique 2020-2021, l’affluence demeure maigre devant les kiosques de vente de fournitures scolaires.

Les séquelles de la crise sanitaire qui a paralysé pendant plusieurs mois l’activité économique et qui continue de maintenir certains secteurs à l’arrêt, font que certains parents d’élèves soient dépourvus de moyens pour financer la reprise des cours de leur progéniture.

Au marché central de Pointe-Noire le constat est amer, l’affluence des acheteurs est timide. Devant les stands de vente, quelques parents réfléchissent et hiérarchisent les achats prioritaires « le plus important c’est d’abord les cahiers et les stylos, pour la tenue et le sac on utilisera d’abord ceux de l’année dernière. », s’organise un parent d’élève.

Selon les vendeurs, même si ces derniers jours ont drainé beaucoup plus de clients la situation globale reste très défavorable à leur commerce. « Les clients ne viennent pas alors qu’il y a des prix pour toutes les bourses », nous confie une commerçante.

De plus, les restrictions liées au contexte sanitaire constituent une difficulté supplémentaire pour les commerçants qui y voient un gros manque à gagner en cette période de haute saison pour leur activité.

« Tu ouvres la marchandise à 6h pour fermer à 16h, et tu as encore deux jours à la maison. Or certains parents peuvent ressentir le besoin d’acheter, mais le marché est fermé. C’est une situation compliquée. », déplore un marchand de sacs à dos. 

Certains parents sont dans l’impasse, d’autant que les mesures d’accompagnement sont inexistantes. L’accès au crédit rentrée pratiqué par certaines banques commerciales ne sont logiquement accessibles qu’aux salariés sous certaines conditions.

Une alternative à laquelle, les parents au chômage et autres récemment licenciés à cause de la crise, ne peuvent pas prétendre. Que reste-t-il alors ? La Task-Force, qui ne s’est pas prononcée sur un éventuel soutien gouvernemental aux parents économiquement faibles en cette veille de rentrée. 

Bien que le Congo fasse partie des rares pays en Afrique centrale et de l’ouest, ayant programmé une rentrée scolaire 2020-2021 dans ce contexte difficile, il est important de s’assurer de réduire le risque d’inégalités que pourraient engendrer le facteur économique.

Articles Populaires