Accueil Actualités Culture Congo - Brazzaville : les Sapeurs ne veulent plus être exploités par...

Congo – Brazzaville : les Sapeurs ne veulent plus être exploités par les touristes

-

Le jeudi 28 janvier 2021, le Conseil Consultatif de la Jeunesse à travers son secrétariat exécutif permanent a tenu une rencontre avec une délégation des jeunes sapeurs congolais du groupe « l’Amérique n’a pas d’amis » qui s’est articulée autour de l’encadrement juridique et la protection de la Sape.

La rencontre entre les deux parties qui marque le début d’une étroite collaboration a permis de mettre en lumière les difficultés qui entravent l’épanouissement du secteur de la Sape. Secteur culturel qui attire de plus en plus des jeunes congolais mais aussi de nombreux touristes qui viennent de tous les horizons pour venir à la source de la Sapologie.

Cette rencontre a donc porté sur l’encadrement juridique du sapeur et de son activité, mais aussi sur la mise en place des mécanismes de protection de la Sapologie. En effet, les Sapeurs dénoncent le fait que de nombreux touristes arrivent dans le pays pour exploiter leur art, sans que les artistes ne reçoivent une quelconque rétribution. 

Au cours des échanges, le secrétaire exécutif du Conseil consultatif de la jeunesse Juste Bernardin Gavet, qui juge légitime ces préoccupations, affirme avoir pris acte des doléances des représentants de l’association « l’Amérique n’a pas d’amis » et s’engage à remonter leurs requêtes auprès des administrations compétentes.

Prenant la parole à leur tour, les Sapeurs se sont dits satisfaits et reconnaissants du fait que le CCJ ait pris leurs doléances à bras-le-corps. Ils ont tenu à rappeler que la Sape, qui signifie la Société des ambianceurs et des personnes élégantes, est un patrimoine culturel national qu’il faut préserver. 

Profitant de l’occasion, le secrétaire exécutif du CCJ Juste Bernardin Gavet a exhorté les Sapeurs à demeurer des ambassadeurs de la paix, surtout pendant cette période électorale, afin de contribuer au maintien du climat de paix et de sécurité de notre pays.  

Articles Populaires