dimanche, octobre 17, 2021
AccueilSociétéAnnulation des évaluations à l'Ecole Nationale Moyenne d'Administration

Annulation des évaluations à l’Ecole Nationale Moyenne d’Administration

-

Les épreuves d’évaluation du 1er semestre de l’année académique 2020-2021 à l’Ecole Nationale Moyenne d’Administration ont été annulées la semaine dernière, par le ministère de tutelle pour irrégularités. 

Les élèves de l’Ecole Nationale Moyenne d’Administration (Enma) ont été évalués du 19 janvier au 5 février 2021 pour le compte du 1er semestre de l’année académique 2020-2021. 

Des évaluations qui viennent d’être annulées par le ministère de l’Enseignement technique professionnel, ce, suite au constat global d’une série d’irrégularités lors du déroulement des évaluations du 1er semestre 2020-2021, par le service de l’Inspection départementale de l’enseignement technique et professionnel de Brazzaville, souligne la direction de l’Enma.

Ces irrégularités concernent notamment l’usage de téléphone portable et des cahiers de cours par les élèves lors de ces évaluations, nous a confié un étudiant. Des outils qui sont pourtant interdits d’accès dans les salles d’examens. 

Le rapport de l’Inspection a donc amené le ministre de l’Enseignement technique, professionnel, de la formation qualifiante et de l’emploi, Nicéphore Fylla de Saint-Eudes à prendre des mesures drastiques.  

« Sur instructions de son Excellence Monsieur le ministre de l’Enseignement technique professionnel, de la formation qualifiante et de l’emploi… le directeur de l’Ecole Nationale Moyenne d’Administration décide en conséquence de l’annulation pure et simple de toutes les épreuves écrites, orales et pratiques subies lors de ces évaluations. », a déclaré Ngoka Itoua Jean Roger, directeur de L’Enma. Une mesure valable pour tous les niveaux et options. 

Une décision qui indispose les étudiants qui s’étonnent du fait que l’annulation ait été annoncée à la fin des évaluations alors que le constat a été fait pendant les sessions. 

« C’est un sentiment de déception que nous avons tous que je partage personnellement aussi, parce qu’on avait déjà fini. On s’était senti soulager, et après on vous dit que tous les efforts que vous avez fourni ont été multipliés par zéro. Je suis très déçu personnellement. », s’indigne un élève qui souhaite resté anonyme. 

Le Mouvement des Elèves et Etudiants du Congo (Meec) a prévu entrer en contact avec le cabinet du ministre pour un éventuel pourparlers, après un échange avec les chefs de classe et les responsables de l’Enma. 

Face à ce revirement de la situation, une commission spéciale sera mise en place et un nouveau calendrier établi, afin d’assurer l’organisation et la supervision des prochaines évaluations dont la date sera publiée très prochainement, a indiqué l’école.

Articles Populaires