dimanche, septembre 26, 2021
AccueilPolitiqueClaudine Munari charge le gouvernement sur la gestion du CHU-B et Congo...

Claudine Munari charge le gouvernement sur la gestion du CHU-B et Congo Telecom

-

La présidente du Mouvement pour l’unité, la solidarité et le travail (MUST), Claudine Munari, a chargé le gouvernement sur la gestion du Centre hospitalier universitaire (CHU-B) et de Congo Telecom la semaine dernière. 

L’opposante politique Claudine Munari a rendu publique une déclaration fracassante ce samedi 16 janvier au cours de la cérémonie d’échanges de vœux avec les cadres, militants et sympathisants de son parti

Elle a décrié la gestion de la chose publique par le pouvoir en place. Dans son propos, Claudine Munari pointe des problèmes de gestion publique au sein du CHU-B et de Congo Telecom. 

Au sujet du CHU-B, Claudine Munari a fustigé la nomination d’un étranger à la tête de la plus grande formation sanitaire nationale percevant une rémunération importante par rapport à celle perçue par l’ensemble des cadres congolais de ladite structure. 

« Le Must se félicite du départ du citoyen étranger qui dirigeait le CHU de Brazzaville, dont la rémunération correspondait au total de la rémunération des cadres congolais dans le même établissement. Il n’est pas acceptable qu’il ait été remplacé par un autre citoyen étranger dans les mêmes conditions. », a-t-elle déclaré. 

Pour elle, ce choix est « insultant » et « humiliant » pour tous les cadres congolais vivant au pays et ceux de la diaspora. « A compétences égales, ou supérieures à celles des étrangers, les congolais ne reçoivent pas de leur pays la moindre chance de faire leurs preuves. », s’indigne le leader du MUST

Concernant Congo Telecom, la femme politique a là aussi fait un sombre état des lieux. Elle est revenue sur la concession de la fibre optique à une firme privée, une affaire qui a défrayé la chronique en fin d’année 2020. 

« De la même manière, le MUST se déclare solidaire des travailleurs de Congo Telecom. La concession de la fibre optique, faite dans des conditions opaques au bénéfice d’un prestataire que rien ne recommande, ne peut passer entre des mains inexpertes. Le Congo n’est pas un terrain d’essai des apprentis entrepreneurs. », a-t-elle souligné.

Au regard de ce tableau sombre, Claudine Munari a, au nom de son parti, exprimé son « encouragement » et son « soutien » aux travailleurs et syndicats du CHU-B et de Congo Telecom dans leurs revendications.

« Le MUST n’accepte pas que les affaires de l’Etat soient gérées en dehors de toute orthodoxie applicable dans des matières spécifiques, comme l’adduction des marchés publics, le recrutement des fonctionnaires et la nomination des responsables des organismes publics ou entités  territoriales, ou encore le choix des dépenses publiques prioritaires des entités collectives », a conclu Claudine Munari.

Articles Populaires