dimanche, juin 20, 2021
AccueilEconomieYves Castanou dévoile l’ambitieuse vision stratégique de Congo Telecom

Yves Castanou dévoile l’ambitieuse vision stratégique de Congo Telecom

-

Après avoir fait couler encre et salive en fin d’année 2020, l’opérateur national de télécommunication, Congo Telecom, débute l’année 2021 par une communication, qui décline son ambitieux plan de relance présenté par son directeur général Yves Castanou.

Avoir un acteur des télécommunications et du numérique fort compétitif et de classe mondiale au Congo, voici mot pour mot, le défi qu’a accepté de relever le nouveau directeur général de Congo Telecom. 

Pour y parvenir, la compagnie congolaise s’est dotée d’un plan stratégique dénommé « Transform » qui s’appuie sur 8 leviers, à savoir : l’extension de son réseau de distribution, l’amélioration et l’adaptation de son offre, la création d’une culture d’entreprise, le management de l’expérience client, le renforcement de son image de marque et des capacités de son capital humain, l’optimisation des coûts, le développement de son écosystème et de son réseau de partenaires.

« Le défi pour nous, c’est de transformer Congo Telecom opérateur historique des télécommunications, société nationale de télécommunication qui a toujours travaillé comme une administration publique, en une entreprise publique performante, efficace, compétitive et qui a un impact dans la sous région », a indiqué Yves Castanou.

Sur le plan financier, la matérialisation du plan de transformation de Congo Telecom s’est opérée sans appui financier de l’Etat, a assuré le nouveau directeur général. 

Arrivé à la tête de l’entreprise dans un contexte marqué par la crise sanitaire, il fallait rechercher les ressources ailleurs, Yves Castanou affirme même avoir été favorable à cet état de fait, « je leur ai dit ne donnez rien de toute façon vous n’avez rien à donner, il y a une crise sanitaire qui est importante », a-t-il déclaré. 

Congo Telecom s’est ainsi appuyé sur le capital confiance inspiré par la nouvelle équipe dirigeante pour lever des fonds auprès de certains de ses fournisseurs. « Même sans argent, tant qu’on vous fait confiance et que vous prenez des engagements que vous respectez, les partenaires sont prêts à vous suivre », assure Yves Castanou.

Le management fait dès lors de la restauration de l’image de marque de la compagnie une priorité. Il aurait engagé 3,6 milliards dans la réfection de son siège social à Brazzaville centre, 428 millions dans la réhabilitation de son centre technique et la création d’une agence commerciale à Ouenzé, 525 millions pour la transformation de l’agence commerciale de Pointe-Noire.

D’importants investissements ont également été consentis, toujours avec l’aide de partenaires, indique le directeur général, afin de garantir une distribution optimale des services de Congo Telecom sur l’ensemble du territoire national.

L’entreprise qui, il y a 2 ans n’était plus que l’ombre d’elle-même renaît de ses cendres. Il est désormais possible de croiser ses équipes techniques en pleine opération de raccordement dans les différents quartiers de Brazzaville et de Pointe-Noire.  

Congo Telecom ambitionne de devenir le premier opérateur, et le premier acteur du secteur du numérique dans 5 ans en connectant 300 000 foyers et en proposant une multitude de services aux professionnels. Elle entend également se lancer dans un avenir proche sur le marché de la téléphonie mobile au Congo.

Articles Populaires