mercredi, octobre 27, 2021
AccueilA La UneVisite de terrain à Brazzaville de la ministre des Transports

Visite de terrain à Brazzaville de la ministre des Transports

-

La ministre en charge des Transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas a fait une tournée d’inspection des structures placées sous sa tutelle, à Brazzaville ce mardi 16 juin.

Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une série entamée par la ministre des Transports  il y a un peu plus d’une semaine dans le département de Pointe-Noire où elle avait fait la ronde des structures publiques de transport rattachées à son ministère.

Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas a débuté son activité par la direction générale de la navigation fluviale. Elle a rencontré le directeur générale de cette instance qui n’a pas hésité à lui faire part des préoccupations et des difficultés que rencontrent sa structure.

Des difficultés liées au personnel navigant vieillissant et non formé ainsi qu’au manque d’équipements de navigation, notamment dont la grande partie est devenue obsolète où hors d’état. 

La ministre s’est ensuite rendue au port autonome de Brazzaville qui présente un visage peu reluisant du fait de l’état de dégradation avancée de ses  infrastructures causé par manque d’entretien et de maintenance. Même constat au niveau des ports secondaires.

Au sortir de cette prise de contact couplé d’un état de lieu général, la ministre des Transports s’est dite rassurée par la détermination des uns et des autres à accompagner le ministère dans les défis qui lui font face.

La ministre entend fixer les priorités de manière participative afin d’adopter une stratégie en phase avec les préoccupations des uns et des autres. « ensemble, avec la direction générale du port, nous allons arrêter des priorités et fixer des dates butoires pour les mettre en oeuvre » a-t-elle indiqué.

Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas a bouclé sa ronde par la visite du Beach de Brazzaville, la gare à passager, le parc à conteneurs ainsi que le port de Yoro à Mpila. 

Articles Populaires