mardi, janvier 26, 2021
Accueil A La Une Faire tomber les clichés sur la désertification et la sècheresse

Faire tomber les clichés sur la désertification et la sècheresse

-

A l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la lutte contre la désertification et la sécheresse, la ministre du Tourisme et de l’Environnement, Arlette Soudan-Nonault a interpellé l’opinion congolaise a une prise de conscience collective sur ces problématiques qui nous concernent à bien des égards. 

Dans son mot de circonstance, Arlette Soudan-Nonault a réaffirmé son attachement à la préservation de l’environnement, et partant, de la terre, une ressource vitale pour l’humanité. 

Décidée à faire tomber les clichés, Arlette Soudan-Nonault a alerté sur un mal silencieux qui menace l’humanité et non une ou quelques régions du monde. « La désertification ce n’est pas seulement l’avancé du désert au sahara ou la sécheresse au Sahel, c’est aussi et avant tout la dégradation des terres partout elle se produit » a-t-elle indiqué.

Les estimations et perspectives, des organismes internationaux sur la question sont alarmistes. Le monde aura dix milliards d’habitants d’ici 2050, pourtant, un tiers des terres arables sur la planète et deux tiers des terres africaines sont dégradées et pourraient bientôt être « impossibles à cultiver », précise la ministre. 

La déforestation, l’exploitation agricole mal maîtrisée, l’activité extractive polluante, l’urbanisation anarchique, les changements climatiques ce sont autant de problématiques qui favorisent la détérioration des sols.

La ministre du Tourisme et de l’Environnement en appelle alors l’opinion nationale à prendre la mesure de notre responsabilité à tous et à chacun afin de relever ce défis environnemental.

La journée nationale de l’arbre célébrée le 6 novembre de chaque année d’une part; et à l’élaboration par le gouvernement d’un plan d’affectation des terres visant la gestion rationnelle et durable du domaine de l’Etat sont des pistes de réponses empruntées par le gouvernement en dépit desquelles la ministre invite à la « vigilance ».

Au cœur des enjeux de developpement, de sécurité alimentaire, d’accès à l’eau et l’énergie, la terre est notre bien le plus précieux conclu la ministre, renouvelant au passage son appel à la protection de la terre congolaise. 

La Journée mondiale de la lutte contre la désertification et la sécheresse célébrée le 17 juin de chaque année, marque l’anniversaire de l’adoption de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification en 1994.

Articles Populaires