mercredi, septembre 22, 2021
AccueilFaits DiversUn faux capitaine de police arrêté à Ouesso

Un faux capitaine de police arrêté à Ouesso

-

Léandre Romaric Bakouma alias “Capitaine Ngatse” a été interpellé par les services de police judiciaire de Ouesso, après s’être fait passé pendant plusieurs semaines pour un officier de police, rapporte Blaise Ebeka de la radio nationale.

Connu sous l’identité de Capitaine Ngatse Léandre Romaric, Léandre Romaric Bakouma de son vrai nom avait rejoint la ville de Ouesso suite à une idylle avec une habitante de la ville rencontrée sur les réseaux sociaux.

Aussitôt arrivé, l’homme va se présenter auprès des agents des forces de l’ordre présents sur place comme étant un des leurs. “Il s’est présenté en tant que capitaine de police et aide de camp du ministre Denis Christel Sassou Nguesso et en même temps anciens enfants de Troupe (AET)”, indique le commandant Leonard Akouango, commandant territorial de la police judiciaire de la Sangha.

Une identité, non vérifiée par ses collègues de circonstance, qui lui permettra d’infiltrer le cercle des hauts officiers et du commandement de la force publique du département de la Sangha. “Comme ils [anciens enfants de Troupe, ndlr] ont une association ici, ils se sont familiarisés avec lui, ils l’ont présenté au commandant de zone, il s’est présenté comme d’habitude capitaine Léandre Romaric Ngatse” ajoute Leonard Akouango.

Désormais, reconnu dans le milieu militaire, dans lequel il bénéficie à présent de facilités privilèges et honneurs dus à son grade, le “Capitaine Ngatse” prend ses aises et va par son comportement attirer l’attention de son entourage.

Chemin faisant, on s’est rendu compte que ce type n’était pas sérieux, on a appelé l’entourage du ministre qui nous a confirmé qu’il n’y a pas de capitaine à la garde chez eux, seulement un lieutenant, mission nous a été donnée de l’interpeller« , relate le commandant territorial de la police judiciaire de la Sangha.

L’imposteur a aussitôt été interpellé puis transféré à la maison d’arrêt de Ouesso. Léandre Romaric Bakouma va reconnaître les faits qui lui sont reprochés. “Je regrette d’avoir pris ce titre de capitaine. Je demande pardon devant toute la nation” s’est-il repenti. 

Articles Populaires