vendredi, décembre 9, 2022
AccueilFaits DiversTrois membres d'une famille retrouvés morts dans une maison à Brazzaville

Trois membres d’une famille retrouvés morts dans une maison à Brazzaville

-

Trois membres d’une famille originaire de la République Démocratique du Congo (RDC) ont été retrouvés morts depuis des jours, ce lundi 03 octobre dans leur domicile, dans le quartier Massengo, dans le neuvième arrondissement de Brazzaville, Djiri. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de ces décès.

Une terrible découverte a été faite ce lundi 03 octobre par les habitants de la zone Trois Poteaux à Massengo, à Djiri, dans le neuvième arrondissement de Brazzaville. 

Trois cadavres en piteux état ont été découverts dans une maison. Il s’agit de Mireille Ngoma 52 ans, Ardy Ngoma 5 ans et Berdina Ngoma 5, tous membres d’une même famille originaires de la République Démocratique du Congo (RDC). 

Selon les agents de la Croix rouge présents sur les lieux pour la circonstance, ces personnes seraient décédées dans la nuit du samedi à dimanche dernier. 

« On peut faire une suspicion que la mort est survenue entre 1 heure et 5 heures du matin dans la nuit du dimanche », précise un membre de la Croix rouge. 

Chancel Goma, la rescapée retrouvée inconsciente par les jeunes du quartier a été ramenée dans une église de la place par ces derniers.

Encore sous le choc, Chancel Goma décrit à peine la situation. 

« Le samedi nous avons préparé la nourriture du restaurant sans problème pour la vendre le dimanche. Mais je ne me souviens pas de ce qui c’était passé dans cette nuit. J’avais juste constaté que ma tante maternelle était tombée sur moi avec du sang qui coulait de ses narines. Je n’arrivais pas à crier. On n’a rien bu, on n’a rien mangé de nouveau », relate-t-elle. 

Poursuivons son témoignage, Chancel Goma indique que c’est récurrent dans leur foyer de vivre de pareille circonstance : « c’est la troisième fois que nous subissons ce genre de choses »

Présents sur les lieux, les agents de la morgue municipale de Brazzaville ont décidé que ces trois corps doivent être enterrés le même jour. 

Ces dépouilles mis dans les cercueils ont été conduits au cimetière public de Mayoukoutou à Madibou.

Une enquête a été ouverte par la police de Djiri pour déceler les causes de ce drame. 

Articles Populaires