dimanche, octobre 17, 2021
AccueilSPORTRétabli à son poste, José Cyr Ebina met ses erreurs sur le...

Rétabli à son poste, José Cyr Ebina met ses erreurs sur le compte de la jeunesse

-

José Cyr Ebina a été rétabli à son poste de président de la Fédération congolaise d’athlétisme (FCA) le weekend dernier par la justice sportive nationale. À l’issue du verdict, il a déclaré à la presse que la plainte déposée contre lui était fondée, il ne respectait pas les procédures financières avant d’engager des dépenses. 

La Chambre de conciliation et d’arbitrage du sport (CCAS) a rétabli José Cyr Ebina en qualité de président de la Fédération congolaise d’athlétisme (FCA), ce samedi 02 octobre, après son exclusion par l’assemblée générale extraordinaire de ladite fédération en août dernier.

Selon le président de la CCAS, Me Michel Kaboul-Mahouta, la plainte déposée par le secrétaire de la FCA, est illégitime. La note portant exclusion du président de la FCA, est entachée d’irrégularité et d’illégalité notamment la violation des droits de la défense et de la procédure de la convention et de la tenue de l’assemblée générale ainsi que de sa composition« , a-t-il déclaré.

En conséquence, la décision portant exclusion du président de la fédération, José Cyr Ebina adoptée par l’assemblée générale extraordinaire a été annulée par la CCAS. 

♦Lire aussi : Altercation à la fédération congolaise d’athlétisme 

Au sortir de l’audience, José Cyr Ebina s’est confié à la presse. Dans son propos, il a reconnu avoir engagé des dépenses en violation des procédures à cause de sa jeunesse, dit-il.

Il y a eu des erreurs que chacun de nous a pu commettre comme l’a dit le président. On est arrivé là jeune, il y a certaines choses peut-être qu’on ne connaissait pas. On a essayé de travailler sans les procédures financières. Je pense qu’aujourd’hui, il faut mettre tous les mécanismes en place qui permettront à la fédération d’aller de l’avant« , a-t-il reconnu.  

José Cyr Ebina qui a également regretté la non tenue du championnat national d’athlétisme cette saison s’est tout de même montré optimiste quant aux compétitions internationales à venir. 

Pour la partie adverse, Alain Wilfrid Mamboukou, secrétaire général de la FCA, la décision de la CCAS est inappropriée. Si on veut que le sport congolais avance, moi je pense que nous devons bien faire les choses. Ici on a juste statué sur la forme. Le fond est où ? On a juste pris la partie superficielle, juste la forme, s’indigne-t-il. 

Il doute désormais de la capacité du président réinstallé à son poste de pouvoir fédéré autour d’un projet commun. « Même s’il est rétabli, il viendra travailler où ? Avec quel président de ligue ?« , s’interroge le secrétaire général de la FCA.

Le 17 août, l’assemblée générale extraordinaire de la FCA avait, à la majorité des voix des membres du bureau exécutif, et des présidents des ligues et des clubs, décidé de l’exclusion de son président suite à des accusations de malversation financière. Cette décision avait par la suite été actée par les instances africaines et internationales d’athlétisme.

Articles Populaires