AccueilSociétéPlace Pouabou : la mairie impuissante face à l'ampleur de la situation

Place Pouabou : la mairie impuissante face à l’ampleur de la situation

-

A la faveur d’une conférence de presse donnée dans à la résidence de service de l’autorité municipale le 20 novembre dernier, le député maire de la ville de Pointe-Noire, Jean François Kando, a édifié la presse locale sur les mesures prises par la mairie pour améliorer le bien-être des populations de la ville océane.

Les travaux des voiries urbaines et l’insécurité sont entre autres problématiques qui minent le quotidien des habitants de la capitale économique. Jean François Kando a fait le point de l’avancée sur ces différents dossiers avec la presse ponténégrine. 

Il est notamment revenu sur le sujet de la Place Pouabou, située à quelques mètres de la résidence du Maire, qui a défrayé la chronique ces derniers jours, de par les inondations répétées enregistrées sur cette place située en plein centre-ville de Pointe-Noire.

Le député maire de Pointe-Noire a assuré que la situation ne relève d’aucune négligence de la part de l’administration dont il a la charge, « c’est un phénomène qui s’est imposé à nous », a indiqué l’autorité municipale. Il a rappelé l’origine du problème, l’effondrement souterrain des buses d’évacuation des eaux de pluies qui, précise-t-il, datent « d’avant l’indépendance ».

Jean François Kando a avoué l’impuissance de la mairie de Pointe-Noire, face à l’ampleur de la situation, « nous avons sollicité un financement de l’AFD pour régler ce problème,… Je vous mentirai si je vous dit que le budget de la mairie peut régler parce que cela nous dépasse, c’est plusieurs milliard qu’il faut engloutir là pour que nous ayons la paix à ce niveau. ».

Pour l’heure, les 27 000 m3 d’eau qui avaient envahi la place Pouabou ont pu être évacués grâce au concours de plusieurs bonnes volontés publiques et privées sollicitées par le Conseil départemental et municipal de Pointe-Noire.

Articles Populaires