dimanche, septembre 26, 2021
AccueilSociétéLe gouvernement condamne le "challenge Kipéné" la danse nudiste

Le gouvernement condamne le « challenge Kipéné » la danse nudiste

-

Le gouvernement, par le truchement de sa ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique, Destinée Hermella Doukaga, a fustigé ce qu’il apparente à une nouvelle forme de délinquance juvénile, à savoir le challenge exhibitionniste dit “kipéné” pratiqué par les jeunes sur les réseaux sociaux en République du Congo.

Destinée Hermella Doukaga a appelé la Jeunesse au ressaisissement, dans un communiqué diffusé sur plusieurs chaînes de télévision nationale. La ministre a fustigé les scènes exhibitionnistes et danses obscènes, portant atteinte à la pudeur et à la morale largement partagées sur les plateformes sociales congolaises.

Elle a interpellé les responsables des établissements scolaires, identifiés comme les théâtres des dérives dénoncés, à prendre leurs responsabilités dans le cadre du suivi dans l’encadrement des jeunes apprenants qui leur sont confiés.

Afin d’assurer une lutte efficace contre la délinquance juvénile, la ministre a rappelé le rôle central des parents et de la famille, qu’elle invite à davantage s’impliquer dans l’éducation de leurs enfants. « Renoncer à leur devoir de parent, pour ensuite attribuer les conséquences seules aux pouvoirs publics est synonyme de participer à la destruction de la société », a-t-elle dénoncé.

Enfin la ministre a souhaité une réponse collective et durable impliquant chacune des parties prenantes, à savoir les autorités, les responsables des établissements scolaires publics et privés, les parents et familles et la société civile.

Les réactions à ce discours ne se sont pas faites attendre, certains observateurs s’interrogent sur le retrait des cours d’éducation civique, morale et paix des programmes éducatifs des collèges et lycées; d’autres dénoncent l’abandon de la jeunesse congolaise livrée à elle-même face à une offre de loisirs inexistante.

Articles Populaires