dimanche, juillet 3, 2022
AccueilSociétéMise en service de l’hôpital général de Djiri

Mise en service de l’hôpital général de Djiri

-

Le président de la République, Denis Nguesso a inauguré l’hôpital général de Kombo, dans le 9e arrondissement Djiri, à Brazzaville ce mercredi 15 décembre.

Les membres du gouvernement, les autorités locales et plusieurs personnalités ont pris part ce mercredi 15 décembre à la cérémonie d’inauguration du premier module de l’hôpital général de Djiri, à Brazzaville. Une cérémonie rehaussée par la présence du Chef de l’Etat Denis Sassou Nguesso. 

Elle a été ponctuée de discours de circonstances lus tour à tour par le maire de Brazzaville Dieudonné Bantsimba, le ministre de l’Aménagement du territoire, Jean Jacques Bouya et le ministre de la Santé, Gilbert Mokoki. 

Après le mot de bienvenue prononcé par le maire de Brazzaville, Jean Jacques Bouya a présenté les caractéristiques de cette infrastructure de base. Il a assuré que cette formation sanitaire bâtie sur une superficie de 16 531 m2 a été construite en conformité avec les normes et exigences hospitalières. 

Le ministre a indiqué, que les travaux de cet hôpital démarrés en 2013, ont été « stoppés nets » à cause de la crise économique. Les travaux de Djiri et ceux de l’hôpital général de Ngoyo, à Pointe-Noire suspendus également, ont été relancés comme chantiers prioritaires du gouvernement, a-t-il déclaré. 

♦ Lire aussi : L’hôpital général de Nkombo opérationnel d’ici fin mars

Édifiant sur les questions structurelles et fonctionnelles, le ministre de la Santé, Gilbert Mokoki a indiqué que ce premier module est doté d’une capacité d’accueil de 100 lits. Il est constitué de services essentiels répartis en 8 pôles, à savoir le pôle des consultations externes ; les urgences ; de la médecine interne, de l’anesthésie et réanimation ; de la chirurgie et du bloc opératoire, mère et enfant ; le pôle covid-19 et des maladies infectieuses. 

On y trouve aussi un pôle médico-technique qui comporte en son sein une unité de laboratoire, de la pharmacie et de l’imagerie médicale pourvue en scanner moderne. 

A cela s’ajoute un service de logistique regroupant la buanderie, la cuisine, l’hygiène hospitalière et l’unité de production d’oxygène. 

Gilbert Mokoki s’est félicité de cette réalisation avant d’appeler ses collaborateurs à faire preuve de responsabilité. 

« Je vous invite à rechercher continuellement de la performance. Soyons disponibles et prompts dans l’offre des soins et services, cultivons l’empathie envers nos patients, assurons la maintenance des équipements acquis, évitons l’escroquerie et d’autres antivaleurs contraire à nos serments, soyons exemplaires pour mériter de toute la confiance de notre hiérarchie », a-t-il martelé.  

Au terme de la cérémonie, Denis Sassou Nguesso a levé la plaque inaugurale avant de visiter les installations de cet hôpital. 

Le Chef de l’Etat s’est ensuite rendu dans le cinquième arrondissement Ouenzé et dans le premier arrondissement Makélékélé pour procéder à l’inauguration des voiries urbaines des quartiers Soukissa et Moukoundzi-Ngouaka.

Notons que l’inauguration de l’hôpital général de Djiri se fera en deux phases. La seconde phase qui interviendra à une date ultérieure, concerne l’ouverture des services de cancérologie et de radiothérapie. 

Articles Populaires