mercredi, septembre 22, 2021
AccueilPolitiqueMabio Mavoungou-Zinga prend acte de la décision de son parti de ne...

Mabio Mavoungou-Zinga prend acte de la décision de son parti de ne pas aller à la présidentielle

-

Mabio Mavoungou-Zinga, leader du parti politique Alliance a tenu un point de presse ce jeudi 17 février, à Pointe-Noire, au cours duquel il a dit avoir pris acte de la décision de son parti de ne pas aller à la présidentielle de mars prochain. 

Face aux chevaliers de la plume et du micro, ce matin, le président du parti Alliance est revenu sur la récente sortie de la direction politique de son parti faite le 7 février dernier lors de son séjour en Europe, au sujet du scrutin présidentiel à venir

Une déclaration qui a marqué le retrait de son candidat, à savoir Mabio Mavoungou-Zinga, de la course à la présidentielle, après l’appel à la candidature lancé par les militants du parti et validé par Mabio Mavoungou-Zinga, le 16 janvier dernier, à Pointe-Noire. 

Sans tergiverser, Mabio Mavoungou-Zinga est revenu sur sa décision confirmant la dernière annonce de son parti. Il dit avoir pris acte pris cet engagement soulignant qu’elle est conforme aux textes régissant l’Alliance. Une annonce qui relève aussi de la réévaluation de plusieurs facteurs multidimensionnels, a-t-il ajouté. 

Il s’agit entre autres du caractère jeune de son parti créé il y a moins de six mois, son ancrage territorial, ses capacités à « mener une campagne digne et honorable » ainsi que toutes les contraintes sociopolitique et budgétaire y afférente, a précisé Mabio Mavoungou-Zinga.

« Après avoir recueilli les conseils et avis de nombreux partenaires extérieurs et intérieurs, nous avons jugé unanimement impérieux de reconsidérer souverainement notre position. », a-t-il déclaré. 

S’agissant du jour du déroulement du vote, étant donné que l’Alliance n’est tenue par aucun accord politique avec une autre formation politique, et n’appartient à aucun groupement ni coalition politique, aucune directive n’a été donnée aux membres du parti.  

« Le peuple est souverain conformément aux dispositions constitutionnelles. A ce titre, chaque compagnon ou membre de notre parti à l’instar de tout citoyen congolais jouit de sa pleine liberté. Nous n’avons pas la prétention d’être détenteur d’un quelconque titre foncier ou titre de propriété de vos cartes d’électeurs. », a indiqué Mabio Mavoungou-Zinga. 

Il demande par ailleurs aux cadres, militants et sympathisants de l’Alliance de demeurer vigilants, de s’investir et de se mobiliser massivement pour la campagne d’implantation du parti en cours sur toute l’étendue du territoire national et de se tenir prêts pour les batailles futures. 

Mabio Mavoungou-Zinga est un des opposants farouches au pouvoir en place. Après sa sortie du Rassemblement pour la démocratie et le progrès social (RDPS) en 2015, il avait rejoint à l’époque la plateforme de l’opposition politique Front Républicain pour le respect de l’Ordre Constitutionnel et l’Alternance Démocratique (Frocad)

Articles Populaires