vendredi, décembre 9, 2022
AccueilEconomieLutte contre la vie chère : plusieurs produits de première nécessité importés...

Lutte contre la vie chère : plusieurs produits de première nécessité importés désormais exemptés du paiement de la douane

-

L’État congolais a annoncé le 30 septembre dernier l’exonération des droits de douanes de plusieurs aliments de première nécessité à leur importation. Cette mesure permet de lutter contre la vie chère dans le pays, qui dépend essentiellement des importations des denrées alimentaires.

Le ministre de l’Économie et des finances, Jean-Baptiste Ondaye a rendu public le 30 septembre dernier, une circulaire visant à faire face à la flambée des prix sur les marchés. Une inflation constatée depuis le début du conflit entre la Russie et l’Ukraine le 24 février dernier.

En application du Plan de résilience sur la crise alimentaire pour la période 2022-2023, plusieurs produits alimentaires de base et intrants agro-pastoraux et halieutiques ont bénéficié d’une mesure exceptionnelle. 

Il s’agit de « l’exonération du droit de douane, de la redevance informatique et de la taxe sur la valeur ajoutée », à l’exception des taxes communautaires pendant une durée d’un an, renseigne la correspondance. 

Selon le ministère de l’Économie, ce sont des produits alimentaires comme le blé, l’huile végétale raffinée, les viandes et abats comestibles congelés, les poissons de mer congelés, les poissons salés, les œufs, le riz, et le lait en poudre. 

♦Lire aussi : Plus de 171 milliards F CFA pour atténuer les effets de la crise alimentaire

Cette mesure concentre aussi les aliments pour enfants, le sel de table, les engrais, les aliments de bétail, les intrants servant à la fabrication des aliments de bétail, les animaux reproducteurs, les semences, les œufs destinés à l’incubation et les autres intrants. 

Le directeur général des Douanes et des droits indirects est chargé de l’application de la présente note circulaire qui prend effet à compter de sa date de signature. 

Cette décision vise à atténuer les effets de la crise alimentaire dans le pays qui a une « forte dépendance aux importations alimentaires. »

♦Lire aussi : Le Congo importe des denrées alimentaires pour environ 700 milliards de FCFA par an

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) avait le 10 décembre dernier relevé la problématique du déficit alimentaire qui contraint le Congo à recourir aux importations.

Il en ressort que notre pays dépend plus des importations des denrées alimentaires estimées entre 500 et 700 milliards de francs CFA par année.

Articles Populaires