jeudi, octobre 22, 2020
Accueil Politique L'opposition congolaise réclame un accès équitable aux médias

L’opposition congolaise réclame un accès équitable aux médias

-

Les responsables des partis d’opposition et du centre réclament auprès du Conseil supérieur de la liberté de communication, la liberté d’expression et l’équité dans les médias. Ce, en prélude de l’élection présidentielle de 2021. 

Le Conseil supérieur de la liberté de communication (Cslc) a eu une séance de travail ce 7 octobre avec les partis politiques de la mouvance présidentielle, du centre et de l’opposition, au Palais de Congrès de Brazzaville. 

Au cœur des discussions, la communication politique en période préélectorale et post-électorale. 

Ici, les partis politiques de l’opposition et du centre ont dénoncé la difficulté d’accès aux organes de presse locale, et plaident pour la liberté de l’information, de la communication et l’équité dans les médias. 

Un cri de cœur entendu par le président du Cslc, Philippe Mvouo qui a rassuré de la volonté et de la disponibilité de l’organe de régulation à travailler avec les médias et le gouvernement pour que cet éternel problème d’accès aux médias soit résolu.

Le bureau du CSLC a toutefois rappelé lors de cette concertation politique que l’accès aux médias tient aussi compte de l’équité opposée à l’égalité. Philippe Mvouo a précisé que le « principe d’égalité s’applique pendant l’élection »

Aussi, il condamne l’attitude de certains acteurs politiques qui ne s’ouvrent pas au débat contradictoire, et répondent de façon défavorable à certaine invitations de la presse.

Les représentants des plateformes politiques de l’opposition et du centre ont pour leur part demandé que des sanctions soient prises à l’encontre des auteurs des « campagnes déguisées » avant les échéances électorales de 2021.

Articles Populaires