mardi, janvier 26, 2021
Accueil Société Le CSLC à Pointe-Noire pour aborder la question des élections 2021

Le CSLC à Pointe-Noire pour aborder la question des élections 2021

-

Le Conseil Supérieur de la Liberté de la Communication à donné rendez-vous ce vendredi aux professionnels des médias ponténégrins pour une communication portant sur le rôle de la presse et leurs responsabilités dans la couverture de l’élection présidentielle à venir. 

Confronter les médias aux fondamentaux de leur métier, aux transformations qui s’imposent à leur secteur d’activité, mais aussi mettre en garde sur les dérives liées à la pratique de la profession à quelques mois de l’élection présidentielle, tels étaient les objectifs visés par cette descente du président du CSLC dans la capitale économique.

La rencontre entre l’organe régulateur de la liberté de la Communication et les acteurs de l’information s’est articulée en plusieurs temps forts. 

D’abord le président du CSLC, Philippe Mvouo a planté le décors de la mission de sa délégation à Pointe-Noire. Une mission qui s’inscrit dans le cadre du renforcement des connaissances des journalistes dans l’exercice de leur métier. « Si le journaliste ne fait pas bien son travail, la démocratie ne peut pas bien respirer », a martelé Philippe Mvouo, invitant au passage les journalistes à être à la hauteur de leur rang lors des prochaines joutes électorales.

La rencontre s’est poursuivie par une série d’interventions et enseignements dispensés par des experts en communication et enseignants de l’Université Marien Ngouabi de Brazzaville, à savoir le professeur Bienvenu Boudimba et le Dr Idriss Bossoto qui ont accompagné la délégation du CSLC. 

Les acteurs des médias ont ainsi reçu un rappel sur les fondamentaux de la pratique du journalisme, avant de voir et échanger sur les différentes évolutions technologiques qui impactent le fonctionnement des acteurs traditionnels et modernes de la presse. 

Un enseignement enrichissant pour les participants « nous avons été à l’école du savoir du métier que nous pratiquons, ce qui permet une remise en cause de ce que nous faisons au quotidien, en particulier au vue de l’élection présidentielle à venir », a indiqué Jérémie Bakoua journaliste à MCRTV.

Philippe Mvouo a assuré que ses collaborateurs et lui seront très prochainement de retour à Pointe-Noire où une distribution des cartes de presses sera organisée avant l’élection présidentielle. Cette carte sera indispensable pour prétendre à la couverture de la prochaine échéance électorale prévue dans environ six (6) mois. 

Articles Populaires