lundi, septembre 27, 2021
AccueilFaits DiversLisungi : un groupe de faux agents mis aux arrêts à Pointe-Noire 

Lisungi : un groupe de faux agents mis aux arrêts à Pointe-Noire

-

La mairie de Mvou Mvou, dans le 2e arrondissement de Pointe-Noire en collaboration avec la police a mis la main sur un groupe de faux agents du projet Lisungi. Ces derniers faisaient usages de fausses identités pour arnaquer les populations leur promettant d’avoir accès à une aide en nature de 60 mille pendant deux ans.

Un groupe de quatre usurpateurs dont une dame opérant dans le deuxième arrondissement de Pointe-Noire a été arrêté par la police ce mercredi 08 septembre. Il s’agit d’un vaste réseau d’arnaqueurs qui procèdent actuellement à de fausses opérations d’enrôlement de la population.

Ils disent, entre autres, être en collaboration avec une banque de microfinance de la place qui aurait un partenariat avec une banque américaine qui ambitionne s’implanter en République du Congo, et qui serait en pleine en action marketing.  

Ces derniers ont été dénoncés par la mairie de Mvou Mvou suite aux plaintes des populations relatives à un faux recensement de ménages pauvres et vulnérables susceptibles de bénéficier d’une assistance alimentaire via le projet Lisungi. Selon nos informations recueillies auprès de victimes de la supercherie, il faillait verser entre 200 à 1000 francs CFA pour l’enrôlement qui permettrait de recevoir des denrées alimentaires pendant 2 ans.

♦Lire aussi : « Escroqueries » autour des 50 000 F CFA d’allocation Covid-19 dédiée aux familles vulnérables 

A en croire, l’autorité municipale de Mvou Mvou, Lauréate Mberi-Bigny, ces bandits ont été saisis en flagrant délit après une enquête conjointe préalablement menée par les services municipaux et de police. 

Nous navons pas été informés de cet enrôlement, nous ne savons pas depuis quand Maouné [Maouené Express, ndlr] vient dans nos quartiers sans que la tutelle ne nous informe. Nous avons trouvé cela illégal et nous avons voulu les prendre la main dans le sac. Donc, on les a pris en pleine activité« , a déclaré Lauréate Mberi-Bigny

Lors de cette arrestation, plusieurs pièces d’identité et une somme d’argent importante ont été retrouvées sur le prétendu lieu d’enrôlement. Des documents appartenant aux citoyens désireux de se faire enrôler.  

♦Lire aussi : Lisungi : l’arnaque autour des 50 000 FCFA d’allocation refait surface

Pour lever l’équivoque autour de la confusion qui règne dans plusieurs quartiers de Pointe-Noire, autour du projet Lisungi, la coordonnatrice Suivi-évaluation du projet Lisungi de la ville océane, a dit ne pas avoir eu vent d’une telle activité menée par son projet. 

Nous en tant que responsable Suivi-evaluation du projet Lisungi ici à Pointe-Noire, nous ne connaissons pas cette activité« , a-t-elle assuré avant d’ajouter que l’enrôlement à Lisungi est gratuit. 

Ces malfrats ont été conduits au commissariat de Mvou Mvou pour s’expliquer. 

Le projet Lisungi de riposte d’urgence à la Covid-19 est une aide mise en place pendant le confinement de mars 2020 visant apporter un soutien financier temporaire aux ménages pauvres et vulnérables touchés par la crise sanitaire et économique de la Covid-19 dans les 12 départements de notre du pays.

Depuis plusieurs mois les escroqueries se multiplient autour de ce projet à caractère social malgré les initiatives de sensibilisation des autorités. 

Articles Populaires