dimanche, juin 20, 2021
AccueilSociétéL’Intersyndical du CHU-B pose un ultimatum au nouveau directeur général 

L’Intersyndical du CHU-B pose un ultimatum au nouveau directeur général

-

L’Intersyndical du Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville (CHU-B) vient de poser un ultimatum à Denis Bernard Raiche, directeur général de cette formation sanitaire. Une réaction au licenciement du président de l’Intersyndical du CHU-B, Victor Bienvenu Kouama survenu ce lundi 5 octobre

La sortie de l’Intersyndical du Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville était attendue après le licenciement, et de facto, l’éviction de son président Victor Bienvenu Kouama ce lundi 5 octobre, par Denis Bernard Raiche, nouveau dirigeant du CHU-B. 

Dans un communiqué rendu public ce mardi 6 octobre, l’Intersyndical dénonce un « licenciement abusif » de son leader, et demande la réintégration immédiate de Victor Bienvenu Kouama au sein des effectifs des salariés du CHU-B.  

« L’Intersyndical du CHUB informe l’ensemble des travailleurs suite au licenciement illégal, abusif et non réglementaire de son triple titre de travailleur du CHUB, Secrétaire Général de la CSC et du président de l’Intersyndical, qu’un délai de 48 heures est accordé au Directeur Général du CHUB Denis Bernard Raiche pour revenir sur son abus. », indique le communiqué de l’organisation syndicale. 

Les syndicalistes mettent en garde la direction générale au cas où elle ne respecterait pas le délai qui lui a été accordé. « Dépassé ce délai, Monsieur Denis Bernard Riche assumera les conséquences qui en découlent », renseigne le communiqué. 

Ce bras de fer entre l’Intersyndical et la direction générale du CHU-B a débuté avant même l’installation du canadien à la tête de la structure hospitalière, les syndicalistes sont en opposition au mode de gestion de la formation sanitaire depuis la signature du protocole d’accord entre le CHU-B et Usi en septembre 2018.  

Articles Populaires