jeudi, septembre 23, 2021
AccueilPolitiqueLes diplomates accrédités au Congo s'assurent du bon déroulement des préparatifs de...

Les diplomates accrédités au Congo s’assurent du bon déroulement des préparatifs de la présidentielle

-

Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des congolais de l’étranger, Jean-Claude Gakosso a eu un échange autour du processus électoral en cours avec le corps diplomatique accrédité en République du Congo, ce jeudi 18 février à Brazzaville. 

Christoph Muzungu, ambassadeur de la RDC a conduit une délégation des représentants diplomatiques accrédités au Congo et des représentants des organisations internationales cette semaine, chez le ministre des Affaires étrangères, Jean-Claude Gakosso, en prélude au scrutin présidentiel. 

A l’orée de cette échéance électorale majeure, ces diplomates ont voulu s’assurer des dispositions nécessaires prises par l’exécutif en vue du bon déroulement de la présidentielle du 21 mars. Une organisation qui devra tenir compte du défis imposé par la crise sanitaire de covid-19. 

Dans son allocution, Jean-Claude Gakosso a rappelé les différentes étapes marquantes du processus électoral en cours, notamment la tenue du dialogue politique à Madingou, la mise en place de la Commission nationale électorale indépendante (Cnei), la publication des dates de la tenue du vote, la révision extraordinaire des listes électorales, l’appel à candidatures et la publication de la liste définitive des sept candidats retenus par la Cour constitutionnelle. Des efforts consentis pour un « scrutin crédible », a indiqué le ministre.

« A l’approche de cette échéance cruciale, le gouvernement de la République n’a ménagé aucun effort pour créer les conditions d’un scrutin juste, honnête et crédible. », a déclaré Jean-Claude Gakosso.

Le ministre a également évoqué les mesures sanitaires mises en place par les autorités gouvernementales pour garantir la sécurité des votants le 17 et 21 mars prochain sur toute l’étendue du territoire nationale . 

« Notre gouvernement, quoique confronté à une crise économique qui s’est aggravée avec cette pandémie à coronavirus avec ses incalculables ravages. Notre gouvernement, disais-je, n’a rien ménagé pour réaliser l’essentiel des opérations préélectorales. Ceci pour que le souverain primaire, le peuple souverain, qui seul confère la légitimité par son vote aille en toute confiance et en toute sérénité à cette élection qui je répète doit être juste, libre, transparente et apaisée. », a-t-il indiqué.  

Pour sa part, Christoph Muzungu, a, au nom de la délégation, salué ce dialogue dit-il « pérenne » et « serein » et la marque de confiance du Président de la République et de son gouvernement à leur égard. 

Il a assuré le ministre que « la vraie information donnée par la source », au sujet du déroulement de la présidentielle, sera transmise à leurs pays respectifs, avant d’ajouter qu’ils sont des observateurs du scrutin général. 

Articles Populaires