AccueilSociétéLe Congo pourra vacciner 20% de sa population dès le 1er trimestre...

Le Congo pourra vacciner 20% de sa population dès le 1er trimestre 2021

-

La ministre de la Santé, Jacqueline Lydia Mikolo a annoncé cette semaine que la première vague de livraison de vaccin anti-Covid-19 est prévue pour le premier trimestre 2021. 

La ministre de la Santé, présidente du Comité Technique National de Riposte à la pandemie de coronavirus Covid-19, Jacqueline Lydia Mikolo, a animé une conférence de presse ce mercredi 6 janvier, à Brazzaville, sur la situation de la pandémie de la Covid-19 dans notre pays. 

Il ressort que la République du Congo comme d’autres pays dans le monde fait face à la deuxième vague de la pandémie. Notre pays compte désormais 7 164 cas de Covid-19 confirmés dont 112 décès et 5 846 guéris, selon le dernier bilan épidémiologique rendu public par la ministre de la Santé.

Un situation face à laquelle, le gouvernement dans sa volonté de mettre un terme à l’évolution de l’épidémie dans le pays a annoncé par le truchement de la ministre en charge de la Santé qu’un lot de vaccin est attendu ce début d’année. Un arrivage qui constitue un « grand espoir de lutte contre la pandémie », a souligné Jacqueline Lydia Mikolo. 

« Le Congo s’est engagé dans l’initiative internationale mise en place par Gavi, l’Alliance pour le vaccin, de manière à ce que nous puissions faire partie d’un consortium qui permet l’accès équitable au vaccin Covid-19 et permet l’acquisition du vaccin dès le 1er trimestre 2021.  », a-t-elle indiqué.

Poursuivant son propos, la ministre de la Santé a précisé que cette première acquisition ne permettra qu’à une partie de la population d’avoir accès au vaccin, une commande plus importante sera réalisée dans les prochains jours, afin de servir un maximum de congolais.   

« Cette facilité permettra de couvrir 20% de la population congolaise. Cette proportion sera élargie de 20% à 60% avec la mobilisation des ressources propres de l’Etat mais aussi avec l’appui de nos partenaires.  », a-t-elle promis.

Outre le vaccin comme piste de solution dans la riposte contre le Covid-19, le gouvernement va procéder à un dépistage intégral dans les établissements scolaires avec hébergement afin d’avoir une cartographie de la propagation de la maladie sur l’ensemble du territoire national, a laissé entendre la ministre.

Les cas positifs détectés seront pris en charge selon le protocole sanitaire national. 

Jacqueline Lydia Mikolo a également insisté sur le non relâchement dans l’observation des mesures barrières pour rompre la chaîne de contamination.

La livraison imminente de vaccin au Congo est consécutive à la déclaration du Chef de l’Etat, Denis Sassou Nguesso lors de son Message à la Nation le 23 décembre dernier en prenant une décision forte, celle d’« engager notre pays sur la voie du vaccin », déclarait-il.

Articles Populaires