AccueilSociétéLe Cfco déplore la présence régulière des passagers clandestins à bord de...

Le Cfco déplore la présence régulière des passagers clandestins à bord de ses trains marchandises

-

Le directeur général de la société Chemin de fer Congo-Océan (Cfco), Ignace Nganga s’est indigné ce mardi 25 janvier, suite à l’accident d’un train marchandises survenu ce début de semaine. Le bilan d’un mort et un blessé tous deux passagers clandestins n’a pas laissé indifférente la direction générale. 

Dans une interview accordée à la presse ce mardi 25 janvier, le directeur général du Chemin de fer Congo-Océan (Cfco), Ignace Nganga, est revenu sur le déraillement d’un train marchandises à Mfilou, dans le 7e arrondissement de Brazzaville survenu dans la nuit de lundi à mardi 25 janvier dernier. 

Le directeur général du Cfco a révélé le bilan de cet accident faisant état notamment d’un décès et d’un blessé. Tous deux sont des voyageurs clandestins, dit-il. 

♦Lire aussi : Déraillement d’un train à Mfilou

Une situation préoccupante qui a suscité l’indignation de la compagnie ferroviaire. Selon son directeur général, il s’agit nullement pour la première fois de constater que soient transportées des personnes non autorisées dans ses trains. 

Malheureusement ce n’est pas le premier accident que nous enregistrons de ce type. Nous enregistrons plusieurs accidents avec parfois mort d’hommes, des personnes qui tombent du train alors qu’elles s’y sont montées clandestinement« , a déclaré Ignace Nganga.

Poursuivant son propos, le directeur général du Cfco s’est voulu rassurant quant aux dispositions sécuritaires prises par son entreprise lors de chaque transport des marchandises. 

Le Cfco dit avoir remarqué que ces passagers sont récidivistes et ne se gênent pas de la présence des agents des forces de l’ordre à bord des trains.   

« Nous constatons régulièrement que plusieurs personnes empruntent ces trains marchandises bien que ces trains soient convoyés par les forces de l’ordre. Il y a une brigade de gendarmerie qui accompagne le train. Malgré la présence de ces forces de l’ordre qui ne peuvent pas être sur tous les wagons, il y a les passagers clandestins qui à leur risque et péril empruntent ces trains, a indiqué Ignace Nganga.

Le directeur général du Cfco a rappelé aux populations que les trains marchandises sont réservés uniquement au transport des biens et ne devraient pas avoir de voyageurs. 

Au nom du ministère des Transports, Ignace Nganga a présenté ses condoléances à la famille endeuillée.

Articles Populaires