vendredi, décembre 9, 2022
AccueilSociétéLa grève se poursuit chez les enseignants vacataires de l’Université Marien Ngouabi

La grève se poursuit chez les enseignants vacataires de l’Université Marien Ngouabi

-

Les enseignants vacataires de l’Université Marien Ngouabi (UMNG) de Brazzaville estiment que les négociations avec les autorités congolaises ne leur ont pas permis d’obtenir ce que l’on souhaite. En conséquence, la grève qui a été déclenchée le 17 octobre dernier ne prendra fin que lorsque le paiement de leurs arriérés sera effectué, indiquent-ils. 

Ce mercredi 02 novembre, le collectif des enseignants vacataires de l’Université Marien Ngouabi (UMNG) est revenu sur ses revendications salariales.

Il en ressort que plus de deux semaines après le début de la grève amorcée par ledit collectif, la situation semble toujours au point mort. Les négociations avec la Primature, le Parlement et le ministère en charge de l’Enseignement supérieur ne lui ont pas permis d’avoir gain de cause. 

« Tout compte fait, cet échange n’a donné aucune garantie, sauf nous exhorter à poursuivre le dialogue et à observer les termes de l’accord du contrat du 17 octobre 2022 », a-t-il déclaré. 

♦Lire aussi : Les enseignants vacataires de l’UMNG réclament le paiement d’arriérés

Une situation qui n’est pas sans conséquences sur ce sous secteur éducatif, laissent entendre les enseignants vacataires de l’UMNG. 

« Au regard de tout cela, le bureau du Collectif réitère que la grève n’a jamais été suspendue, ni levée jusqu’à ce qu’on paie les heures de vacation de l’année académique 2020-2021 », assurent-ils. 

Ces enseignants revendiquent le paiement de quatre ans des heures impayées et leur intégration à la Fonction publique.

Articles Populaires