dimanche, septembre 19, 2021
AccueilSPORTHugues Ngouélondélé lance un ultimatum à Valdo Candido et aux Diables Rouges

Hugues Ngouélondélé lance un ultimatum à Valdo Candido et aux Diables Rouges

-

Le match nul des Diables Rouges contre l’Eswatini zéro but partout a laissé un goût amer non seulement du côté des supporters mais également au sein des instances dirigeantes du sport congolais.

Au cours d’une réunion qu’il a présidé ce mercredi 18 novembre 2020 en présence des membres de la Fédération congolaise de football (Fecofoot) et du staff technique de l’équipe nationale des Diables Rouges, Hugues Ngouélondélé, ministre des Sports et de l’éducation physique a tenu à s’exprimer quant au résultat obtenu par la sélection nationale congolaise à Manzini en Eswatini.

Le ministre des Sports n’est pas passé par mille chemins pour manifester sa déception suite à ce résultat, affirmant que l’adversaire était largement à la portée des Diables Rouges. « Je suis davantage convaincu que ce match que nous venons de rater il y a quelques jours on pouvait le gagner. », s’est-il exprimé.

Le ministre a insisté sur le fait que l’important n’était pas seulement de participer mais de gagner, au regard des efforts fournis par le gouvernement pour se tenir à ses impératifs, notamment financiers, envers la sélection nationale.

« Le gouvernement de la République se bat à chaque fois pour faire en sorte que tous soient payés, donc, on ne va pas continuer à payer sans résultats. », a martelé le ministre des Sports.

Un recadrage du ministre qui contraste avec l’autosatisfaction affichée par le coach Valdo Candido à l’issue de la rencontre à Manzini. Pour ce dernier,  cette deuxième confrontation était très différente de celle du 12 novembre à Brazzaville. « Nous avons fait l’essentiel en prenant un point à l’extérieur ce qui est précieux pour ce genre de compétition », avait alors déclaré le sélectionneur des Diables Rouges.

Ce match nul place l’équipe nationale dans une situation peu confortable l’obligeant à ne perdre aucun match, sinon remporter au moins un sur les deux restants en espérant des résultats favorables des autres rencontres. 

Hugues Ngouélondélé a assuré que le gouvernement assumera ses responsabilités et a invité la Fecofoot et le staff technique à travailler avec beaucoup de rigueur et d’efficacité pour ne pas manquer la prochaine CAN qui se jouera au Cameroun en 2022.

Une sortie de presse du ministre des Sports qui sonne comme un ultimatum lancé au sélectionneur Valdo Candido, qui devra désormais tout faire pour qualifier les Diables Rouges. 

Articles Populaires