dimanche, septembre 19, 2021
AccueiladministrationL’ambassadeur Namibien quitte le Congo satisfait de son bilan

L’ambassadeur Namibien quitte le Congo satisfait de son bilan

-

L’Ambassadeur de Namibie au Congo, Vilio Hanooshike Hifindaka a été reçu en audience, ce jeudi 19 novembre 2020, par le Chef de l’Etat, Denis Sassou Nguesso. Le diplomate namibien est allé faire ses adieux au président, après 6 ans de service au Congo.

Arrivé au terme d’un long séjour diplomatique débuté en décembre 2014, le diplomate Namibien est allé faire ses adieux au Président de la République, Denis Sassou Nguesso, a qui, il a fait le bilan de son passage en tant que premier diplomate de la République de Namibie au Congo.

Une mission qui aura été capitale, puisqu’il s’agissait de définir les bases de fonctionnement de la représentation diplomatique au Congo, et de renforcer les excellentes relations entretenues avec le pays hôte.

« Je rentre en Namibie heureux d’avoir accompli la mission pour laquelle j’ai été envoyé ici en République du Congo, à savoir établir l’ambassade de Namibie auprès de la République du Congo, ce qui représente un pont entre les deux Nations. », s’est satisfait l’ambassadeur namibien.

Plusieurs accords dans les domaines de la pêche et de l’aquaculture, le transport aérien, l’enseignement technique et professionnel, régissent les relations diplomatiques entre le Congo et la Namibie. 

Selon le chef de la mission diplomatique namibienne, plusieurs pistes de coopération dans les domaines du tourisme et de l’environnement, entre autres, sont également en cours de concrétisation. Une commission jointe prévue avant la survenance du Covid-19 a dû être repoussée pour des raisons sanitaires. Les mémorandums d’entente déjà signés seront mis en œuvre dans les meilleurs délais, a indiqué le diplomate.

La bonne entente entre les deux pays vieille de plusieurs années avait amené le Congo à soutenir la libération de la Namibie et de l’Afrique australe. Plusieurs cadres de la Swapo (South-West African People Organisation) avaient entre 1980 à 1991, été accueillis et formés dans le centre qui leur était dédié à Loudima. 

Articles Populaires