dimanche, juillet 3, 2022
AccueilSociétéHonoré Sayi suggère aux clients de la E²C d'user de leurs droits...

Honoré Sayi suggère aux clients de la E²C d’user de leurs droits en cas de préjudice

-

Le ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Honoré Sayi a présenté cette fin de semaine les voies de recours dont disposent les consommateurs en cas de préjudice causé par la société Energie électrique du Congo (E²C). 

Une délégation des membres du gouvernement conduite par le Premier ministre, Anatole Collinet a pris part ce vendredi 3 décembre, à la séance de questions orales au gouvernement avec débat. Cette séance s’est déroulée au Palais des congrès de Brazzaville, sous l’autorité du président du Sénat Pierre Ngolo.  

Lors des discussions, le ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Honoré Sayi a été interpellé sur la gestion des dommages causés aux populations par la société Energie électrique du Congo (E²C) suite aux coupures intempestives d’électricité.

Les villes de Brazzaville et Pointe-Noire connaissent des coupures d’électricité récurrentes voire continues ces dernières semaines. Une situation mettant en difficulté des milliers de Congolais. Les populations victimes de ces perturbations qui en plus de les soumettre à un quotidien d’une autre époque, mettent à mal les provisions des ménages.

♦ Lire aussi :  L’Association congolaise des consommateurs réagit suite aux délestages

Répondant à la préoccupation des sénateurs, le ministre de l’Energie a indiqué que le gouvernement au même titre que la population est préoccupé par l’amélioration du service public.  

Le gouvernement a mis en place un organe qui est chargé de veiller sur la qualité de l’eau et sur tous les préjudices qui peuvent être occasionnés à partir de la gestion de l’eau et de l’électricité. Ces organes légaux s’appellent l’Arsel (Agence de régulation du secteur de l’électricité) et l’Orse (Organe de régulation du secteur de l’eau). Au niveau du gouvernement de la République, il y a un organe de plus, nous avons un ministère chargé de la qualité du service public« , a déclaré le ministre. 

Poursuivant son propos, Honoré Sayi a indiqué qu’il est de la responsabilité des usagers de porter plainte auprès des organes habilités pour des dommages subis à cause du mauvais service fourni par la E²C . 

« Je veux dire simplement aux consommateurs de l’eau et de l’électricité qu’ils ont des droits. Ils peuvent s’adresser aux organes de médiation dans la gestion des catastrophes dont ils peuvent être victimes y compris même au sein des sociétés qui les recevraient à bras ouverts pour faire prévaloir les préjudices dont ils sont victimes, a-t-il assuré.  

♦ Lire aussi : Quand des agents de la E²C font du recouvrement en plein délestage

Le désagrément occasionné par la E²C paraît comme un manquement grave dans le respect de ses engagements. Une situation qui passe mal chez certains compatriotes qui disent attendre de la compagnie le paiement des dommages causés par ces perturbations.

Peu de réponses concrètes ont été apportées par le ministre lors de cet exercice, faute de temps, Honoré Sayi n’a pas répondu aux questions clés concernant les délestages à répétition observés à travers le pays, notamment quelles mesures les autorités entendent-elles mettre en œuvre pour mettre fin à cette situation.

Articles Populaires