AccueilPolitiqueGuy Brice Parfait Kolélas rêve-t-il de balkaniser le Congo ?

Guy Brice Parfait Kolélas rêve-t-il de balkaniser le Congo ?

-

Dans un droit de réponse publié ce 5 février 2021, Oleg Fabrice Kissiela, Chargé de la communication, porte-parole fédération UDH-YUKI France, a réagit à la déclaration du Mouvement des jeunes présidentiels (MJP) qui attribuait des intentions divisionnistes et tribalistes au projet de société porté par Guy Brice Parfait Kolelas.

C’est à la faveur d’une conférence de presse donnée ce mercredi 3 février 2021 que le MJP est monté au créneau pour dénoncer le projet de société de l’UDH-YUKI amené par Guy Brice Parfait Kolélas, candidat à l’élection présidentielle de mars 2021.

Des accusations battues en brèche par le porte-parole de la fédération UDH-YUKI France, qui a décliné la vision du Plan Parfait Pour le Redressement du Congo (PPRC).

Il indique que ledit programme a pour ADN la décentralisation intégrale. Un concept qui envisage une répartition de notre territoire en quatre provinces autonomes. La province de Loango constituée de Pointe-Noire, Kouilou, Niari ; La province de Mbé : Lékoumou, Plateaux, Cuvette-Ouest ; La province du Bas-Congo : Brazzaville, Bouenza, Pool ; La province de l’Equateur : Cuvette-Centrale, Sangha, Likouala.

A en croire le chargé de communication, le projet de décentralisation intégrale énoncé dans le PPRC ne constitue ni une idée de balkanisation, ni un projet de tribalisation du Congo, mais un moyen de libérer les territoires de leur dépendance à l’Etat central.

Dénonçant une volonté manifeste de diffamer le candidat à l’élection présidentiel porte étendard de l’UDH-YUKI, Oleg Fabrice Kissiela rappelle que la Loi n°4/002 du 15 mars 2004 portant organisation et fonctionnement des partis politiques au Congo-Brazzaville n’aurait pas permis l’existence de leur parti si le caractère tribal de son idéologie était avéré.

« Si l’UDH-YUKI était un parti politique fondé sur le tribalisme, au regard de l’article 5 cité ci-dessus, il aurait été frappé et n’aurait jamais existé. » a-t-il martelé.

La polémique autour du PPRC intervient au moment même où Guy Brice Parfait Kolélas vient de déposer ce 3 février sa candidature pour le scrutin de mars prochain. Le MJP dit se réserver le droit d’intenter un procès à Guy Brice Parfait Kolélas.

Articles Populaires