mercredi, septembre 28, 2022
AccueilSociétéGilbert Mokoki annonce la disponibilité du vaccin contre le paludisme au Congo

Gilbert Mokoki annonce la disponibilité du vaccin contre le paludisme au Congo

-

Le ministre de la Santé Gilbert Mokoki est revenu ce dimanche 24 avril, sur la politique et les stratégies mises en place par le gouvernement pour la lutte contre le paludisme. Il a notamment indiqué que le vaccin contre le paludisme est désormais disponible dans notre pays.

La République du Congo a renforcé son dispositif médical de lutte contre le paludisme. En témoigne l’acquisition récente par les autorités sanitaires de vaccins contre la maladie. Un dispositif qui pourrait définitivement changer la donne sur le continent en général, au Congo en particulier, victime de ce fléau depuis plusieurs décennies.

« Aujourd’hui au Congo, en sus des stratégies de lutte connues, les traitements efficaces, le vaccin contre le paludisme est désormais disponible, les experts sont à l’œuvre pour l’intégration de celui-ci dans les programmes élargis de vaccination », a déclaré Gilbert Mokoki.

L’annonce a été faite ce 24 avril, dans le contexte symbolique des célébrations de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, célébrée le 25 avril de chaque année.

♦Lire aussi : Le Congo célèbre la Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Cette déclaration est un tournant important dans la lutte contre le paludisme au Congo où le taux de consultation des personnes atteintes du paludisme est de 69, 8%, celui d’hospitalisation est de 64,8% et de mortalité à 18, 4%, selon les statistiques de l’Organisation mondiale de la Santé.

♦Lire aussi : Homologation d’un premier vaccin contre le paludisme

Tenant compte de ces réalités, les autorités congolaises entendent s’appuyer sur une campagne de lutte contre le paludisme dénommée « Zéro palu, je m’engage ».

Rappelons que le 6 octobre dernier, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait recommandé le déploiement massif du premier vaccin contre le paludisme (RTS,S) chez les enfants vivant en Afrique subsaharienne et dans les zones à risque.

Articles Populaires