mercredi, septembre 28, 2022
AccueilSociétéLe Congo célèbre la Journée mondiale de lutte contre le paludisme

Le Congo célèbre la Journée mondiale de lutte contre le paludisme

-

La République du Congo, à l’instar de plusieurs autres pays, célèbre ce lundi 25 avril, la Journée mondiale de lutte contre le paludisme. Cette année, cette journée a été placée sous le thème : « Innover pour réduire la charge du paludisme et sauver des vies »

Le gouvernement congolais par le truchement du ministre de la Santé, Gilbert Mokoki a rendu public ce dimanche 24 avril, une déclaration relative à la Journée mondiale de lutte contre le paludisme célébrée le 25 avril de chaque année.

Dans son allocution, le ministre de la Santé est revenu sur les actions menées par l’exécutif au cours de ces dernières années dans la lutte contre ce fléau.

Il a notamment rappelé les efforts consentis sur le traitement et la prise en charge des femmes enceintes et des enfants âgés de 0 à 5 ans. Il s’agit de deux types catégories qui constituent les groupes les plus vulnérables face à cette maladie.  

« Des politiques et stratégies appropriées ont été élaborées telles que le renforcement du cadre juridique par la création du Programme national de lutte contre le paludisme, la gratuité du traitement préventif intermittent chez la femme enceinte depuis 2008, la gratuité du traitement du paludisme simple et grave chez les enfants de moins de 5 ans depuis février 2008 », a-t-il rappelé. 

♦Lire aussi : Le traitement contre le paludisme désormais gratuit pour les enfants de 0 à 15 ans

Le ministre de la Santé a aussi évoqué la réduction du diagnostic et du traitement du paludisme simple dans les formations sanitaires à moins de 1500 FCFA. 

Gilbert Mokoki a annoncé quelques initiatives qui seront mises en œuvre au cours de cette année. 

Il s’agit de la distribution 87 414 antipaludiques, 4 130 tests de diagnostics rapides du paludisme dans les structures sanitaires publiques et privées et la distribution gratuite de 3 502 800 moustiquaires imprégnées en août prochain. 

Bien qu’il soit évitable et traitable, le paludisme continue d’avoir des conséquences dévastatrices sur la santé et les moyens de subsistance des populations à travers le monde et au Congo en particulier.

En 2019, plus de 2,6 millions de moustiquaires imprégnées avaient été distribuées pour protéger les familles contre cette maladie.

Articles Populaires