jeudi, octobre 29, 2020
Accueil Economie E-TAX : lancement officiel du nouvel outil de gestion des impôts et...

E-TAX : lancement officiel du nouvel outil de gestion des impôts et taxes au Congo

-

Le ministre des Finances et du budget, Calixte Ganongo a procédé ce mercredi 1er juillet au lancement de la plateforme E-TAX. Un dispositif destiné à remplacer l’ancien système traitement automatisé de la fiscalité (SYSTAF) qui avait montré ses limites.

« L’ouverture d’une nouvelle ère dans la gestion des impôts et taxes dans notre pays » c’est en ces mots que le ministre des Finances et du budget a introduit la présentation du nouveau service de paiement électronique E-TAX

Le lancement officiel de ce système de gestion des impôts et taxes répond au défis lancés par la chute drastique des revenus pétroliers, à la nécessité de s’arrimer aux engagements pris par le Congo dans le cadre du programme de réforme économique et financière de la CEMAC en matière de bonne gouvernance, et à la modernisation des systèmes d’information.

E-TAX permettra entre autres, la simplification et la sécurisation de la collecte des impôts et taxes, la sécurisation et la fiabilisation des informations et des traitements fiscaux et l’interaction et le partage avec les autres applications du ministère des Finances et du budget.

Cette nouvelle plateforme est d’un intérêt certain pour les contribuables selon le directeur général des Impôts et des Domaines, Ludovic Itoua, « l’instauration des télé procédures de déclaration et paiement des impôts et taxes », constitue un gain de temps considérable pour les entreprises et l’administration. 

Ludovic Ngatse, ministre délégué au Budget s’est quant à lui satisfait de la sécurisation des recettes budgétaires, « avec l’interconnexion des régies financières (Impôts, Douanes, Trésor,…), l’Etat sera ainsi rassuré que les recettes qui lui sont destinées seront à l’abri de la fraude », a-t-il indiqué.

Cette cérémonie a été, par ailleurs, l’occasion donnée aux contribuables de Brazzaville, d’être formés à l’utilisation de ce nouvel outil. Cet atelier de formation devrait se poursuivre dans la capitale économique, Pointe-Noire dans les jours à venir. 

Articles Populaires