jeudi, octobre 22, 2020
Accueil Actualités Diaspora Diaspora : une marche d'indignation suite au décès de Merveille Bazonzila

Diaspora : une marche d’indignation suite au décès de Merveille Bazonzila

-

La diaspora congolaise a organisé une marche d’indignation la semaine dernière à Paris, en France suite au décès de Merveille Bazonzila. Un décès survenu à la suite d’une bavure des forces de l’ordre qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive au sein de l’opinion publique. 

Quelques ressortissants congolais et des panafricains ont organisé le 10 octobre dernier une marche pacifique dans les rues de la capitale française. 

Une manifestation qui avait pour objectif de réclamer justice après le décès de Merveille Bazonzila, une jeune dame de 27 ans morte le mois dernier dans la ville de Nkayi, après une interpellation de la gendarmerie qui aurait mal tourné, affirment les témoignages recueillis sur place. 

Le quartier Château Rouge a servi de point de départ de la marche qui a conduit les manifestants à la place de la République son point de chute. Durant toute la manifestation, les marcheurs ont scandé des messages de protestation, exprimé leur mécontentement, et appelé à la justice. 

Pour plusieurs participants, il était important de dénoncer cette dérive de la force publique sensée protéger les citoyens congolais. « J’étais vraiment indignée que pour un masque, une fille de 27 ans se fasse tuer. Je suis la fille d’un gendarme et ce n’est pas cette gendarmerie que j’ai connu. », témoigne Mouboyo Joe.

La marche aura drainé peu de monde, seule une quarantaine de personnes y ont pris part, a indiqué Zoe la Congolaise. 

L’absence de plusieurs membres de la société civile et activistes congolais installés en France n’a pas échappé à Brice Landry Decaux consultant sur la chaîne Web de la diaspora ZianaTV qui a fustigé à travers un post cette faible mobilisation.

Pour Roland, juriste installé en région parisienne, il y a effectivement lieu de s’indigner quant à la situation, cependant, il se refuse de prendre part aux manifestations organisées par une « quelconque organisation de la diaspora congolaise en France à cause du caractère politique que prend chaque événement. », dit-il.

Un événement qui risque à nouveau de diviser la diaspora congolaise en France qui peine depuis plusieurs années à se regrouper autour d’une vision citoyenne commune.

Articles Populaires