AccueilInternationalDenis Sassou Nguesso boucle son agenda diplomatique de 2020

Denis Sassou Nguesso boucle son agenda diplomatique de 2020

-

Quatre ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires ont présenté leur lettres de créance au Président de la République Denis Sassou Nguesso ce mardi 29 décembre 2020 au Palais du Peuple à Brazzaville. 

Parmi les dernières activités de cette année 2020 inscrites dans l’agenda du Chef de l’Etat, la réception des lettres de créance des ambassadeurs Roger Denzer de la Fédération de Suisse, Emily Maltman de la Grande Bretagne, Lazare Mpouelle Mbala du Cameroun et Mohamed Javad Shariati de la République Islamique d’Iran. 

Le Chef de l’Etat a tour à tour échangé avec les diplomates qu’il a reçu en audience. Les échanges ont porté sur les sujets d’actualité entre autres, la crise sanitaire de coronavirus Covid-19 qui n’épargne aucune région du monde, les sujets d’intégration régionale avec l’ambassadeur camerounais notamment, et plus largement des sujets d’expansion des relations de coopération bilatérale entre le Congo et ces différents États.

La cérémonie solennelle qui a marqué cet événement, clôture les activités diplomatiques du Président de la République pour l’année 2020.

Un agenda 2020 au rythme de la crise sanitaire

L’agenda diplomatique de Denis Sassou Nguesso a été marqué par la crise sanitaire de la Covid-19 qui a affecté toutes les régions du monde. Le Président de la République s’est entretenu à plusieurs reprises avec ses homologues africains à ce sujet, notamment lors de la session extraordinaire de l’Union Africaine organisée dans le but de mutualiser les efforts dans la lutte contre le coronavirus sur le continent.

Au titre de l’action diplomatique de Denis Sassou Nguesso sur plan sécuritaire, le dossier de la Libye avait été annoncé en début d’année comme étant un dossier prioritaire pour le Chef de l’Etat. Un sommet sur la crise libyenne avait été organisé en mars à Oyo avec pour préoccupation majeure, le cessez-le-feu en terre libyenne.

Par ailleurs, Denis Sassou Nguesso a pris part active dans la résolution des dossiers conflictuels dans la sous-région. On peut notamment évoquer le dossier Zambie – RDC sur lequel il a dépêché le ministre des Affaires Etrangères Jean-Claude Gakosso, où plus récemment le dossier de la crise politique en RCA pour lequel il a convoqué un sommet extraordinaire de la CEEAC.

Les questions économiques ont elles aussi été au coeur de l’activité diplomatique du président congolais au cours de cette année, l’un des faits marquant de cette actualité c’est son élection à la tête de la Communauté Economiques des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC). Désigné par ses paires, il dirigera pendant deux années cette institution sous régionale.

De plus, le chef de l’Etat s’est fait représenté par le Premier ministre Clément Mouamba à l’ouverture la Table ronde pour le financement des projets intégrateurs de la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC) en novembre 2020 à Paris, en France. Plus de 2 500 milliards ont été levés lors de cette campagne, ils iront financer 11 projets intégrateurs de la zone CEMAC.

Au plan environnemental, le président de la République a renouvelé son engagement en faveur de la préservation durable des écosystèmes forestiers, et rappelé l’importance de ces derniers pour la survie de l’humanité. C’est dans ce cadre qu’il a reçu en février dernier, Yannik Glemarek, Directeur exécutif du Fonds vert pour le climat, qui avait annoncé la tenue d’un atelier de dialogue sectoriel pour la préservation des forêts du Bassin du Congo.

Articles Populaires