Accueil Société Déconfinement : « Les masques sont suspendus aux mentons »

Déconfinement : « Les masques sont suspendus aux mentons »

-

Le directeur départemental des Soins et services de santé de Brazzaville, Jean claude Moboussi dénonce le non respect scrupuleux du port du masque. Ce kit de protection est baissé sous le menton au lieu d’être utilisé à bon escient.

En cette période de déconfinement progressif et par paliers, le port du masque en milieu public, tant ouvert que fermé, a été rendu obligatoire par les autorités étatiques de notre pays en vue de contenir la propagation du virus.

Pour ce faire, chaque citoyen a la possibilité de porter, soit un masque chirurgical, soit un masque alternatif lorsqu’il quitte son domicile afin de limiter la contamination au Covid-19 par des postillons.

Une mesure que des nombreux congolais peinent à bien exécuter a constaté Jean Claude Moboussi lors d’une descente effectuée dans des quartiers de la ville capitale. Les concitoyens baissent le masque sous le menton dans le but de respirer sans gêne. Ce qui représente un danger potentiel pour la population.

En effet, d’après le magazine de santé Doctissimo, le menton peut être contaminé par des postillons provenant d’un autre individu infecté ou par nos mains. En baissant ainsi votre masque de protection, vous courez le risque de vous contaminer en le replaçant ensuite sur votre bouche et votre nez.

Le gouvernement qui a pris l’engagement de fournir à la population des masques alternatifs made in Congo a annoncé ce lundi 18 mai, des sanctions allant à l’encontre de toute personne ne respectant pas le port régulier du masque, autrement dit « le masque couvrant intégralement le nez et la bouche ».

Une commande 1,5 million de masques a été passée par le gouvernement, ces derniers sont en cours de distribution aux personnes vulnérables.

Articles Populaires