mercredi, septembre 28, 2022
AccueilSociétéCovid-19 : « il n’y a pas de malades » dans plusieurs...

Covid-19 : « il n’y a pas de malades » dans plusieurs hôpitaux selon le Dr Gilbert Ndziessi

-

Le coordonnateur technique du Comité national de riposte, le Dr Gilbert Ndziessi a annoncé ce mardi 29 mars, qu’il n’y a presque plus de malades atteints de la Covid-19 dans les hôpitaux congolais. Toutefois, il appelle à la prudence face à un éventuel rebond de la pandémie

Le ministère de la Santé et de la population a présenté le rapport de l’enquête sur la propagation de la Covid-19 en République du Congo. 

C’était ce mardi 29 mars à Brazzaville, en présence du directeur de cabinet du ministre de tutelle, Jean Ignace Tendelet, des agences des Nations unies basées dans notre pays et de plusieurs autres personnalités. 

Dans sa communication, le coordonnateur technique du Comité national de riposte, Dr Gilbert Ndziessi, a indiqué que les statistiques épidémiologiques de ces dernières semaines montrent que la circulation de la maladie a ralenti sur le territoire national. 

« La situation aujourd’hui semble être maîtrisée… Vous avez constaté que certaines formations sanitaires comme Leyono réputée être la référence, aujourd’hui il n’y a pas de malades là-bas, vous allez au CHU, il n’y a pas de malades, soit dans le mois on peut avoir un cas », a-t-il rapporté. 

♦Lire aussi : Après près de 2 ans, le couvre-feu enfin levé à Brazzaville et Pointe-Noire

Si les nouvelles contaminations et les décès se font rares désormais, Gilbert Ndziessi a voulu jouer la prudence face à la mutation de la Covid-19, qui a surpris les scientifiques avec sa multitude de variants tels que les variants Delta et Omicron. 

« On ne maîtrise pas le virus pourvu qu’il y ait une nouvelle flambée avec un nouveau virus, la situation change, ça peut devenir de plus en plus grave, tout comme, ça peut être aussi comme on a vu avec Omicron, juste beaucoup de cas mais moins de décès. Donc, on ne maîtrise rien, la prudence reste de mise », a-t-il déclaré.

Le ministère de la Santé, par le truchement du coordonnateur technique du Comité national de riposte, dit continuer à surveiller et à garder ses services en alerte en cas de regain de la pandémie.

« S‘il y a une flambée, nous sommes toujours prêts à répondre avec les moyens mis à notre disposition par le gouvernement », a garanti Gilbert Ndziessi.

En outre, le Congo entend intensifier la vaccination contre la Covid-19 pour se prémunir d’un éventuel rebond de la maladie, a-t-il conclu. 

Articles Populaires