dimanche, février 28, 2021
Accueil SPORT Bissiki Maniokélé lynché sur les réseaux sociaux

Bissiki Maniokélé lynché sur les réseaux sociaux

-

L’arrière gauche des Diables Rouges, Bissiki Maniokélé est la cible d’un déferlement d’attaques, de moqueries, d’insultes, et même de menaces sur les réseaux sociaux. Une situation consécutive au penalty qu’il a causé lors du match opposant le Congo au Niger, le 21 janvier dernier.

Bissiki Maniokélé subit un véritable lynchage sur les réseaux sociaux depuis le match nul sur lequel l’équipe nationale s’est séparée de la sélection nigérienne. Alors qu’ils menaient au score, un but à zéro, les Diables Rouges se sont faits rattraper en toute fin de rencontre par les nigériens, suite à une faute de main dans la surface de réparation du défenseur congolais.

Le penalty résultant de cette erreur défensive a permis au Mena du Niger, de revenir dans la partie à vingt minutes de la fin de la rencontre. Un état de fait qui a suscité l’ire des supporters congolais, qui après la déception du derby du fleuve exigeaient une victoire de l’équipe nationale. 

Les Diables Rouges solidaires autour de leur capitaine 

Les critiques et insultes adressées au capitaine des Diables Rouges locaux n’ont pas laissé indifférents ses coéquipiers de l’équipe A. Plusieurs d’entre eux ont réagi à travers différents canaux dont les réseaux sociaux principalement.

« Parfois, dans les moments difficiles, tout semble s’écrouler, le monde glisse sous nos pieds, c’est dans ces moments-là qu’il faut trouver au fond de soi la force de résister. Force à toi Champion (légende vivante) », a déclaré l’international Congolais Prestige Mboungou.

Pour sa part, Vinny Ibara s’est montré reconnaissant de l’apport technique du joueur en équipe première, il a notamment rappelé sa passe décisive lors de la victoire des Diables Rouges contre l’Eswatini en novembre dernier, à Brazzaville. 

« Tu es un guerrier malgré tout ce qui se dit. Ça doit te donner la force, et je sais que tu as cette force mon vieux. Tu as encore des centres à me donner pour que je marque », a-t-il dit.

Même son de cloche du côté du « Buteur fou », Guy Mbenza qui a renouvelé « tout son soutien » au défenseur congolais, avant de condamner les critiques dont fait l’objet son coéquipier.

« Il a toujours été courageux, fidèle et exemplaire. Les menaces et insultes qui en résultent sont inadmissibles », a-t-il conclu. 

Plusieurs internautes anonymes ont également réagi face à l’ampleur prise par la situation, les rumeurs annonçant la destruction du logement familial du sportif ont notamment circulé sur la toile, ces dernières ont rapidement été démenties. Des messages appelant à la retenue, au respect et au soutien sont de plus en plus diffusés par les internautes. 

Avec son nul contre le Niger, le Congo (4e avec 1 point) n’a plus qu’un match contre la Libye (3e avec 2 points), ce 25 janvier, et une victoire est impérative pour espérer une 2e place qualificative pour les quarts de finale. Une qualification qui reste toutefois conditionnée par le résultat du match République Démocratique du Congo – Niger. 

Articles Populaires